L'Oise Agricole 22 septembre 2014 à 08h00 | Par OA

Blés : la plupart des débouchés seront préservés

Les premières analyses d'Arvalis et FranceAgriMer confirment uneteneur en protéines équivalente à 2013 et des valeurs technologiques hétérogènes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © jc gutner

«Une année atypique, desrécoltes hétérogènes».

C’estainsi que Rémi Haquin, président du conseil spécialisé céréales de FranceAgriMer a qualifié, le 10 septembre, les moissons 2014. Si l’organisme public convient que le climat humide de cet été a pu avoir des impacts négatifs sur la qualité des blés, il affirme que la plupart des débouchés seront satisfaits au cours de la campagne 2014-2015.

FranceAgriMer a conduit une enquête avec l’institut Arvalis sur 500 échantillons de blé tendredont les résultats sont plutôt rassurants pour les marchés. Ainsi, les poids spécifiques sont moins décevants que prévu, se situant en moyenne à 76,3 kg/hl, légèrement en dessous des mesures effectuées en 2013 (77,6 kg/hl).

Côté protéines, les teneurs sont comprises selon les régions entre 10,3 % et 13,3 %, avec un niveau moyen de 11,1 % équivalent à celui de 2013, avec un point derendement de plus que l’année passée (75 q/ha contre 74 q/ha). Les analyses d’Arvalis et de FranceAgriMer confirment cependant que les indices de chute de Hagberg ne sont pas bons dans l’ensemble.

Ce paramètre n’est supérieur auseuil de 220 secondes que dans 46 % des cas. «Mais 65 % de la collecte atteint les 170 secondes, régulièrement appliqué commeseuil de refus contractuel», tempère Benoît Méléard, ingénieur chez Arvalis. Et de rajouter «des tests de pani-fication conduits en début drécolte ont montré qu’il était possible de réaliser du pain avec un blé à 140 secondes». C’est ce quipermet à Arvalis et FranceAgriMer de conclure que dans 59 % des situations testées, la qualité boulangère des blés est bonne à très bonne cette année.

Cette diversité qualitative qui a obligé les organismes stockeurs à mettre en place une politique d’allotement rigoureuse, devrait pénaliser les exportations, a indiqué Olivia Le Lamer, chef de l’unité grandes cultures de Fran-ceAgriMer.

 

Exportations pays tiers en baisse

Première indication, au 1er septembre, le cumul des embarquements vers les pays tiers depuis les ports français atteignait 1,17million de tonnes (Mt), en baisse de 17 % par rapport à 2013 à la même date. Au final, durant la campagne 2014-2015, la France devrait exporter vers les pays tiers 8 Mt de blé tendre, pronostique FranceAgriMer, contre 12,2 Mten 2013-2014 et 9,9 Mt en 2012-2013.

L’organisme public prévoit par ailleurs des exportations françaises vers l’UE en hausse (8,1Mt contre 6,8 Mt) et une utilisation plus importante par les fabricants d’aliments du bétail (5,1 Mtcontre 4,4 Mt). Le stock de reporta été alourdi de 1,555 Mt à 3,902Mt, soit le niveau le plus haut depuis douze ans.

 

Marché lourd pour l’orgeet le maïs

Le bilan orge serait alourdi par une collecte en hausse de quelque 900 000 t, à 9,4 Mt, des utilisations par l’alimentation animale en baisse de 200 000 t à 1 Mt. De meilleures perspectives d’exportation vers l’UE à 3,6 Mt et les pays tiers pour 2 Mt, corrigent partiellement ces chiffres, maisne permettent pas d’éviter une prévision de stock final de 1,5 Mt,en hausse de 43 % sur l’an dernier. Le bilan est plus lourd encorepour le maïs avec une collecteprévue à 14,1 Mt, en hausse de13 %, des utilisations par les fabricants d’aliments du bétailen baisse de quelque 400 000 t,à 3,1 Mt. Une augmentation desprévisions d’exportations vers l’UE de 10 %, avec 5,2 Mt n’empêcherait pas une hausse considérable, + 65 %, du stock de report envisagé à 3,86 Mt.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui