L'Oise Agricole 19 décembre 2014 à 08h00 | Par Oise Agricole

La feuille de route 2015 de la FDSEA 60

Le conseil d’administration de la FDSEA s’est réuni le lundi 15 décembre à Beauvais.Il manquait peu de présidents de syndicats cantonaux pour ce dernier conseil de l’année après le congrès qui s’est déroulé le 2 décembre dernier et avant les assemblées générales des syndicats cantonaux programmées pour janvier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Oise Agricole

Ce conseil a d’abord été l’occasion de remonter les attentes et préoccupations du terrain et de faire le point suite à la manifestation du 5 novembre dernier. Marasme et inquiétude sont les qualificatifs qui reviennent le plus souvent. Inquiétude, car la situation économique est délicate et marasme car le moral n’y est pas.

Toutes les productions semblent frappées de la même difficulté à envisager l’avenir et les accumulations de contraintes sont un motif lourd de découragement et d’expression de ras-le-bol.

 

Réforme de la Pac

Les présidents des syndicats cantonaux sur les secteurs de Beauvais Nord et Beauvais Sud ont constaté la forte participation des adhérents aux réunions d’informations sur la Pac organisées par la FDSEA avec la DDT.

Ces réunions ont permis de mettre à jour l’information auprès des agriculteurs. Elles ont aussi permis de soulever de nombreuses inquiétudes quant aux modalités d’application du verdissement et la mise en œuvre des surfaces d’intérêts écologiques (SIE).

Guillaume Chartier, président de la FDSEA, a ainsi rappelé que cette réforme pose en effet des difficultés, non seulement sur la baisse des aides, mais également sur ce qu’elle comporte de technocratie supplémentaire.

Pascal Foucault, président de l’arrondissement de Beauvais Nord a alerté le conseil d’administration sur la situation dans laquelle la nouvelle Pac risque de placer certaines exploitations évoquant les contraintes liées au retournement des prairies permanentes : «alors que le contexte économique bouge considérablement et de plus en plus vite, il serait totalement déraisonnable et dangereux de figer des situations d’exploitations».

Christophe Beeuwsaert, secrétaire général de la Fdsea, a rappelé les termes de Éric Thirouin, en charge du dossier environnement à la

Fnsea, selon lequel ce dossier étant européen et la France n’ayant pas sur-transposé les textes, le risque est fort de ne pas pouvoir évoluer à court terme.

Le conseil d’administration a décidé de mener une action syndicale de remontée de situation afin d’alerter les pouvoirs publics, en particulier sur les haies non prises en compte dans les SIE (voir papier ci-dessous).

 

Les sections au travail

Le point a également été fait au cours de ce conseil sur les travaux menés par les sections de la

FDSEA. La section lait doit se réunir d’ici la fin de l’année.

Alain Gille, son président, a rappelé l’enjeu du travail avec les organisations de producteurs dans la perspective de la fin des quotas. Il a également évoqué la charte laitière du bassin, point qui sera précisé en section.

Luc Roland, président de la section fermiers, a fait part des derniers travaux menés sur une réflexion de grille de calcul des fermages.

Grégoire Omont, co-président de la section des employeurs, a informé le conseil des nombreux dossiers en cours sur les évolutions de salaires pour janvier 2015, le blocage des négociations pour une remise à niveau de la convention des cadres.

Il a également souligné l’importance de la déclaration unique d’évaluation des risques dans les exploitations et souhaité que tous les adhérents de la Fdsea puissent bénéficier de l’outil Systerra proposé par la Fnsea et construit en lien avec la MSA.

Le conseil d’administration a validé le déploiement de cet outil gratuitement au service de tous les adhérents à partir de janvier 2015. Des formations seront proposées et, pour ceux qui le souhaitent, une assistance individuelle en prestation dont les conditions seront précisées début 2015. Les codes d’accès à Systerra seront disponibles lors des AG cantonales.

Incontournables, car il s’agit d’une problématique malheureusement récurrente, les dégâts de gibier ont été largement abordés. La section s’est réunie le 8 décembre sous la présidence de Bertrand Porthaud. La Commission chasse et faune sauvage s’est réunie le 10 décembre. Bertrand Porthaud a informé le Conseil que les modalités relatives à l’agrainage restent inchangées.

La Fédération des chasseurs souhaitait les modifier. Pour Bertrand Porthaud, pour lutter contre les dégâts de gibier, il faut d’abord réduire les populations.

 

Manger français, produire en France

Guillaume Chartier a rappelé le slogan de la manifestation du 5 novembre et les réponses obtenues depuis et exprimées par le préfet de l’Oise lors du congrès de la Fdsea.

Au delà de ces revendications, le président de la Fdsea a indiqué l’actualité particulièrement forte de ce slogan dans l’Oise. Des projets agricoles font en effet l’objet de contestation parfois avec des «amalgames médiatiques» comme pour le barrage de Sievens qui sont «inadmissibles et parfaitement injustifiés».

«Il faut apaiser les débats, en lien avec les éleveurs concernés» ont plaidés Christophe Beeuwsaert et Joseph Brisse, président du canton de Songeons.

Le conseil d’administration a ainsi clôturé l’année syndicale 2014 avec de nombreux dossiers et des sujets nombreux à travailler en 2015. Les assemblées générales des syndicats cantonaux seront l’occasion, localement, d’y revenir ainsi que l’ont rappelé Guillaume Chartier et Bernadette Bréhon, secrétaire générale de la Fdsea.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui