L'Oise Agricole 13 février 2015 à 08h00 | Par L'Oise Agricole

Elections MSA: participation en baisse mais elle reste importante

Le président de la MSA a fait le point sur les premiers résultats des élections des délégués qui montrent encore l’attachement des adhérents à leur régime de protection sociale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Gérard Pelhâte : «notre réseau de proximité est totalement reconstitué».
Gérard Pelhâte : «notre réseau de proximité est totalement reconstitué». - © MSA

Plus de 800.000 adhérents de la MSA ont voté du 12 au 27 janvier pour désigner leurs délégués cantonaux, soit un taux de 31% de participation. 24.000 représentants (contre 26.000 en 2010) ont ainsi été élus pour 65.000 candidats. Une satisfaction pour Gérard Pelhâte, président de la caisse centrale de la MSA : «notre réseau de proximité est totalement reconstitué», a-t-il salué le 5 février lors d’un point presse de présentation des résultats. Des représentants sont présents sur l’ensemble du territoire ce qui, au vu des regroupements de cantons, n’était pas assuré, précise-t-il.

39% pour le 1er collège

Le 1er collège, celui des exploitants ou chefs d’entreprise non employeurs, s’est mobilisé à 39% (soit 481.700 votants).

Le 2ème collège, représentant les salariés, a participé à 23,5% (soit 297 600 votants), élisant 11.000 délégués cantonaux au sein de cinq organisations syndicales : la CFDT, à 40,1% soit près de 7 points supplémentaires par rapport à la précédente élection, la CFE CGC à 25,5% soit 5 points de plus qu’en 2010, la CGT à 20,2%, FO à 11,3% et la CFTC à 2,8%.

Le troisième collège, celui des employeurs de main d’oeuvre, a participé au scrutin à hauteur de 37%, soit 34.300 votants. Nouveauté de ces élections, le vote par internet a séduit un électeur sur six (soit 132.000 votants), ce qui est dans la moyenne pour un premier usage, sachant que l’âge des votants, plus élevé que la moyenne, aurait pu présager d'un recours moindre à ce mode de participation.

Délitement de l’esprit civique

Avec 31%, le taux de participation reste élevé pour une élection professionnelle, mais il est toutefois en baisse par rapport à la précédente élection où le score était de 38,81%, un taux qui en 2010 accusait déjà un recul par rapport à la participation de 2005 à 50,5%. Une baisse qui montre que le monde agricole n’est pas épargné par le délitement généralisé de l’esprit civique, regrette Gérard Pelhâte.

Elle s’observe dans toutes les régions, même dans les plus participatives, l’Alsace et la Lorraine, qui demeurent tout de même en tête en matière de mobilisation. D’un point de vue conjoncturel, le président de la MSA évoque également un automne difficile avec «un renversement de situation de l’économie agricole» et si la MSA et ses allègements de charges ont souvent servi de «porte de sortie» face à une certaine impuissance politique et syndicale, l’ambiance morose n’a peut-être pas favorisé la mobilisation des électeurs pour défendre davantage leur régime de protection sociale.

Du 27 février au 3 avril, les caisses cantonales doivent à présent se réunir en assemblées générales pour élire leur conseil d’administration et leurs délégués à l’assemblée générale de la Caisse centrale. Cette dernière se tiendra à Paris le 28 mai prochain et verra l’élection d’un bureau renouvelé au moins en partie, puisque le président et le premier vice-président actuels ne se représentent pas.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui