L'Oise Agricole 02 juin 2014 à 15h54 | Par OA

Déclarez vos surfaces avant le 30 juin

Les maladies de quarantaine peuvent causer des pertes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Wikipédia

La pomme de terre peut être affectée par des organismes règlementés (maladies de quarantaine) imposant des plans de lutte ayant des conséquences économiques importantes.

Les producteurs sont invités, comme tous les ans, à renvoyer leurs déclarations de surface pour le 30 juin.

Pourquoi ? C’est une condition sine qua non pour être éligible et donc être indemnisé en cas d’apparition de maladie de quarantaine sur leur exploitation : pourriture brune et pourriture annulaire.

Le CNIPT (Comité national interprofessionnel de la pomme de terre) et le GIPT (Groupement interprofessionnel pour la valorisation de la pomme de terre) ont signé en 2003 une convention relative à la solidarité interprofessionnelle en matière sanitaire qui permet, avec notamment la participation de l’État, d’indemniser les producteurs et les entreprises victimes de ces parasites de maladie de quarantaine.

Sont éligibles au mécanisme les producteurs, négociants, coopératives et industriels cotisant auprès du CNIPT ou du GIPT : soit directement, soit par le biais d’un opérateur industriel ou commercial - dans la stricte condition que le producteur déclare ses surfaces avant le 30 juin 2014. La déclaration peut s’effectuer en ligne sur l’extranet de l’UNPT, réservé aux producteurs (onglet «Fonds d’indemnisation») : http://www.producteursdepommesdeterre.org/ext_prod_login

Renseignements sur la convention et formulaire à télécharger et à compléter, sur le site de l’UNPT www.producteursdepommesdeterre.org ou par téléphone au 01 44 69 42 40.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui