L'Oise Agricole 05 novembre 2015 à 08h00 | Par Action agricole

Ecophyto 2 : la nouvelle version fait grincer des dents

Le gouvernement a détaillé le 26 octobre la version Ecophyto

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Réussir

Avec le plan Ectophyte 2 qu’il a présenté, Stéphane Le Fol réaffirme l’objectif de diminution du recours aux photos : -25 % d’ici à 2020 Vial ’«optimisation des systèmes reproduction» et -25 % supplémentaires à l’horizon 2025 grâce à des «mutations plus profondes».

Ainsi, Ecophyto 2 compte développer les alternatives naturelles aux phytos, comme le bio contrôle, et encourager l’innovation autour des machines agricoles pour optimiser l’utilisation des produits. En effet, «on peut faire 30 % d’économies de photos si on utilise des machines de pulvérisation de la dernière technologie», a martelé Stéphane Licol. La nouvelle version décline une trentaine d’actions plus ou moins lisibles classées en six axes : agir aujourd’hui et faire évoluer les pratiques ; améliorer les connaissances et les outils pour demain et encourager la recherche et l’innovation ; évaluer et maîtriser les risques elles impacts ; accélérer la transition vers l’absence de recours aux produits phytosanitaires dans les jardins, espaces végétalisés et infrastructures ; politiques publiques, territoires et filières ; communiquerait mettre en place une gouvernance simplifiée.

Indicateurs de suivi flous

Une des seules mesures contraignantes de ce plan sera la mise enlace de certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques(CEPP). Elle doit contribuer à faire évoluer les pratiques et systèmes agricoles. Cette méthode est inspirée par les certificats d’économie d’énergie. Les distributeurs devront mener des actions qui amèneront des économies globales pour obtenir les fameux certificats, sous peine de payer des pénalités. Une ordonnance prévue par la loi d’avenir organise leur expérimentation. Le niveau des objectifs à atteindre comme le montant des pénalités restent encore à débattre. On souligne toutefois au ministère que ces objectifs devront être cohérents avec ceux du plan, et que le montant de la pénalité devra s’aligner sur la marge nette dégagée par le distributeur sur la vente du produites

Des fermes pour convaincre

A l’issue du Grenelle de l’environnement en 2008, l’objectif du premier plan Ectophyte était de réduire «si possible» de 50 % l’usage des pesticides d’ici à 2018. Le nouveau plan maintient certaines mesures de la première version. Ainsi le réseau des 2 000 fermes Dephy, des exploitations pionnières dansent suivi et l’évaluation des pratiques, sera portée à 3 000. Le ministère espère qu’il aura un effet levier qui va permettre d’engager 30 000 agriculteurs dans cette dynamique. En termes d’utilisation de photos, la France est au neuvième rang européen selon le nombre de kilos de substances actives vendues rapporté à l’hectare, avec 2,3 kg/hal

les points qui fâchent

La présentation du plan Ecophyto2 a suscité de vives réactions, notamment de la Fnsea, d’Oramaou de l’UIPP. Le principal reproche : faire fi des engagements de Manuel Valls le 3 septembre, lorsque le premier ministre s’engageait à construire en concertation les futurs projets de réglementation. Sur Ectophyte 2, manifestement, les objectifs élevés, les indicateurs aussi flous dans temps, et les CEPP n’avaient au préalable pas été évoqués. Un bras de fer semble s’engager entre un ministre et son ministère qui font «cavaliers seuls», la profession agricole, avec comme arbitre attendue le Premier Ministre dont on attend qu’il fasse appliquer ses orientations, voire «plus haut». Mais sur le sujet environnemental, toute l’attention du Chef de l’Etat semble actuellement focalisée sur la conférence COP 21 !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui