L'Oise Agricole 15 janvier 2016 à 08h00 | Par Bernard Leduc

AS60: «à vos côtés pour réussir»

L’assemblée générale d’Accompagnement Stratégie 60-AGC (Association de gestion et de comptabilité) s’est tenue le 6 janvier, à la maison de l’agriculture à Beauvais.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
à la tribune, Brigitte Henry-Maigniel, directrice d’AS60, Emmanuelle Peugeot, chef comptable, le président Didider Verbeke, Jean-Paul Hébrad, qui a animé cette assemblée par une présentation de l’évolution des technologies en agriculture, et Guillaume Chartier, président de la FDSEA.
à la tribune, Brigitte Henry-Maigniel, directrice d’AS60, Emmanuelle Peugeot, chef comptable, le président Didider Verbeke, Jean-Paul Hébrad, qui a animé cette assemblée par une présentation de l’évolution des technologies en agriculture, et Guillaume Chartier, président de la FDSEA. - © Bernard Leduc

En ouvrant cette assemblée générale, son président, Didier Verbeke, a fait le constat d’une situation financière difficile dans les exploitations agricoles. «On assiste à une baisse quasi généralisée des prix à la production (...) En parallèle, nous avons une augmentation tendancielle de nos charges». C’est le secteur de l’élevage et de la production laitière qui inquiète le plus : «La baisse généralisée des prix accentuée par l’anticipation du démantèlement des quotas laitiers engendre sur des exploitations des situations financières déficitaires». Même si les aides du plan de soutien à l’élevage «sont au-delà de ce que nous pensions, il s’agit de mesures qui vont donner de l’oxygène aux exploitants, mais demain, il faudra rapidement retrouver des prix pour redresser des situations financières tendues.»

On constate des postes de charges très différents entre exploitations, d’où l’intérêt de l’enregistrement de ses données comptables pour valoriser ses chiffres, pour faire de la gestion d’entreprise «avec pour objectif de permettre à l’adhérent de faire des choix dans la conduite de son exploitation. Et les choix peuvent être nombreux» disait Didier Verbeke, qui citait le développement d’activité, le choix d’une structure juridique, un plan de financement, la prévision de trésorerie, l’optimisation fiscale et sociale... mais aussi des sujets plus sensibles comme la restructuration de l’exploitation, l’arrêt d’activité, des mesures de protection de l’exploitation...

Les conseils de gestion sont de plus en plus souvent apportés par AS60 et d’autres missions sont remplies, dans les domaines des études macro-économiques ou sectorielles, du calcul des coûts de production, l’installation, la gestion parcellaires, les risques professionnels, la transmission, la prévoyance, la préparation à la retraite... Autant de compétences et de services que AS60 met à la disposition de ses adhérents.

Ces services vont continuer à évoluer, expliquait-il, avec le développement du numérique, la comptabilité en ligne, pour une productivité accrue et une baisse du coût facturé à l’adhérent. Les méthodes sont à adapter, en fonction des besoins.

 

Évolution des métiers

C’était d’ailleurs le thème de cette assemblée générale : l’évolution des métiers de l’agriculture par les nouvelles technologies. «Les sujets sont nombreux, de plus en plus vastes, ils sont parfois très difficiles car ils touchent à l’humain. AS60 a des équipes motivées qui souhaitent renouveler leurs compétences pour être en capacité de répondre aux besoins d’accompagnement de nos adhérents. Nous sommes à vos côtés pour réussir» disait Didier Verbeke.

 

Activité croissante

Cette structure continue d’enregistrer une progression de ses activités. Le nombre de dossier est de 1.335 au cours du dernier exercice (contre 1.315 lors de l’exercice précédent), dont 1.120 en bénéfices agricoles, 107 en bénéfices industriels et commerciaux, 16 en bénéfices non commerciaux, et 92 divers (Cuma, associations, GFA...).

56 personnes en équivalent temps plein sont employées par cette structure qui affiche une excellente santé financière, ayant renforcé de ses fonds propres qui ont passé le cap des 2 millions d’euros. AS60 a dégagé sur ce dernier exercice un léger excédent d’exploitation, alors que la cotisation demandée à ses adhérents n’a augmenté que de 2,08% par an depuis 12 ans.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui