L'Oise Agricole 18 juillet 2014 à 08h00 | Par OA

Le groupe Carré mobilisé pour garantir le taux de protéines

Visites d’essais sur les terres de la ferme pilote de Gouy-sous-Bellone (62).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Comme chaque année, le groupe Carré avait donné rendez-vous en juin dernier à ses adhérents pour une journée technique. L’occasion d’exposer aux 450 présents les premières estimations 2014, les nouveautés variétales, les analyses en cours, les recommandations de produc- tion et de dévoiler les résultats et les perspectives du groupe.

Une exigence en protéines déterminante

Avec l’augmentation de son taux de protéines moyen de 0,5 points en 5 ans et une moyenne de 11,5 % réalisée lors de la récolte régionale des blés 2013 (11,2 % au niveau national), le groupe Carré est fier de voir se classer ses résultats qualitatifs parmi les meilleurs de France. « C’est le fruit d’un travail mené avec les agriculteurs depuis plusieurs années, soutient Julien Lenoir, responsable achats céréales. L’objectif est d’opérer constam- ment la moyenne que nous avons accomplie sur la période.Cette année, nous sommes parvenus à concurren- cer les blés allemands et la Sica Nord Céréales a pris de nouvelles parts de marché : Algérie, Yémen, Arabie-Saoudite, Cuba, Afrique Noire », poursuit Julien Lenoir.

Services et technologies de pointe

Le groupe Carré a profité des visites d’essais annuelles pour informer des leviers pour amé- liorer la teneur en protéines. Premièrement, le choix variétal est décisif, confirme Philippe Leclercq, directeur commercial :

« L’orientation des choix de varié- tés de blé à implanter l’automne prochain est basée sur la notation protéines et la connaissance des sensibilités aux rouilles particulièrement présentes cette année. À ce niveau, les nouveautés inté- ressantes pour 2015 sonttidor, Kundera et Hypod.

Fruc-Intervient ensuite la valorisation de l’azote. Le taux de protéines est directement lié à la dose d’azote absorbée. Nous propo- sons aux agriculteurs de maîtriser la forme et le fractionnement de l’azote pour éviter les déperditions grâce à des outils d’aide à la déci- sion, explique Philippe Leclercq. D’ici 5 ans, ces systèmes devraient investir 50 % du marché agri- cole».

Farmstar, qui couvre déjà 660 000 ha en France, et Positif Agri (satellites), pince Dualex 4 (capteur optique), techniques d’autoguidage (RTK, rampe Greenseeker, N-Sensor), ou autres drones auront donc leur rôle à jouer dans les années futures et l’objectif permanent d’accroître la production.

Les investissements du groupe Carré

Au terme de la saison (juil- let 2013-juin 2014), le groupe Carré a capitalisé 750.000 tonnes de céréales (+ 20 % en un an) et maintient son objec- tif d’atteindre 1 Mt de collecte d’ici à trois ans. Un résultat qui augmente en grande partie grâce à l’investissement du silo de Rouvignies (59) sur le canal Dunkerque-Escaut. De plus, 4 nouveaux points de collecte vont être opérationnels à l’aube de la moisson 2014.

La capacité du silo de Saint-An- dré-Farivillers (60) sera augmen- tée durant septembre. « Nous sommes obligés d’amplifier le maillage pour répondre aux exi- gences de productivité des agricul- teurs, notamment en Picardie », confie Johann Loobuyck, nou- veau directeur général.La capacité totale de stockage du groupe Carré atteint donc 370.000 t.

 

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,