L'Oise Agricole 07 novembre 2014 à 08h00 | Par Oise Agricole

Manifestation à Beauvais : dans le mur !

Le mouvement était annoncé pour le 5 novembre dans tous les départements. Dans l’Oise, la manifestation prévue devant la préfecture a dû être reculée, amenant quelques heurts avec les forces de l’ordre et obligeant l’occupation de la route nationale 31, donc sa condamnation à la circulation pendant plusieurs heures.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Oise Agricole

FDSEA et JA voulaient faire cette manifestation sur la place de la préfecture. Mais les autorités administratives ont refusé et la préfecture était bien bouclée de toutes parts par des forces de l’ordre venues en nombre : le mur, accès interdit pour tous ! Pour les manifestants qui étaient près de 500 venus de tous les secteurs du département, l’objectif était, symboliquement, de murer la grille principale de la préfecture, symbole de l’État, pour montrer l’impasse dans laquelle les autorités ont conduit notre agriculture.


Ils étaient venus avec le matériel et les matériaux nécessaires et un mur de parpaings a quand même été construit, mais seulement dans une rue d’accès, juste en face, les forces de l’ordre ayant comme consigne de ne laisser passer personne.
Déjà la matin, à partir de 4 heures, les Jeunes Agriculteurs s’étaient mobilisés dans Beauvais pour bâcher les grilles de la préfecture, avec dépôt de fumier devant, et d’autres administrations : impôts, DDT (devant les locaux de l’ex-DDA) et Direccte.


L’importance de ce rassemblement, qui aurait pu dégénérer du fait de l’intransigeance des forces de l’ordre, montre la détermination du monde paysan à refuser le renforcement des normes qui gangrènent leur activité et leur enlèvent l’envie d’entreprendre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,