L'Oise Agricole 10 mars 2016 à 08h00 | Par Bernard Leduc

Lin: le marché reste très porteur

Les liniculteurs de l’Oise avaient été invités à une réunion AGPL (Association générale des producteurs de lin) au cours de laquelle son président, Bertrand Gomart, et sa directrice, Alice Trotel, ont présenté l’actualité de la filière.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Stéphane Leitenberger

Alexandre Dugrosprez, président de la section lin de la FDSEA, accueillait les participants de cette réunion qui se tenait le 24 février à Beauvais. La situation de marché CipaLin (Comité interprofessionnel de la production agricole du lin) était présentée à fin décembre 2015. Le marché reste très porteur, avec une demande forte toujours de la Chine mais aussi des filateurs européens du fait du développement du marché sur lequel apparaissent de nouveaux produits à base de fibres de lin, pour l’habillement ou le linge de maison parmi les principaux débouchés. Parallèlement, des coproduits du lin sont de plus en plus utilisés dans la fabrication de matériaux composites.

Parmi les principaux chiffres à retenir :

- le prix moyen européen à fin décembre 2015 était 2,47 € le kilo, le prix moyen français étant de 2,50 € pour la filasse, avec des prix différenciés en fonction de la qualité,

- le rendement moyen paille 2015 français à fin décembre 2015 était de 6,53 t/ha, celui de filasse, de 1,4 t/ha. Pour rappel, le rendement moyen français sur la récolte 2014 a été 7,73 tonnes en paille et 1,65 tonne en filasse.

Le produit brut/ha réalisé par cette culture est donc très intéressant, d’autant que les coopératives, Lin 2000 en particulier, apportent une valorisation de tous les coproduits de la filasse.

Quant aux surfaces cultivées, elles sont en augmentation. Elles étaient en 2015 de 73.171 ha en France, de 14.831 ha en Belgique et de 2.375 ha aux Pays-Bas.

Puis a été présenté le bilan matière des fibres longues issu de la veille économique de la CELC (Confédération européenne du lin et du chanvre) en 2014. Celui-ci permet de rendre compte des flux mondiaux exprimés en tonnes de fibre longue.

 

Dossiers de l’AGPL

Le nouveau dispositif de l’assurance multirisques récolte a été présenté aux liniculteurs. Le rôle de l’AGPL dans ce dossier a consisté à calculer un coût de production moyen triennal du lin fibre pour le proposer au Conseil national de gestion des risques agricoles, lequel publie chaque année un barème des prix garantis plafonnés par culture.

L’AGPL a l’intention de s’impliquer fortement dans les révisions annuelles de ce barème, la prochaine étant prévue pour les contrats 2017.

Un autre dossier était abordé, celui des aides à l’investissement agricole en région Picardie. Il était signalé aux participants que le deuxième appel à projet courait jusqu’au 28 février et que les dossiers étaient alors à adresser aux DDT. Peu de modifications ont été apportées par le Conseil régional depuis le premier appel à projet, à part que les matériels automoteurs sont devenus éligibles. Pour le lin fibre, le plancher par investissement et par appel à projet demeure à 4.000 euros et le plafond à 50.000 euros. Ces aides sont destinées aux Cuma.

Cette réunion s’est terminée par l’intervention technique faite par Delphine Cast, d’Arvalis-Institut du végétal. Elle a d’abord présenté les changements règlementaires qui ont pris effet en 2015 et au début de 2016.

Par la suite, l’intervention s’est focalisée sur la conduite technique du lin fibre incluant le choix variétal et la gestion des bio-agresseurs de la culture. La physiologie des plantes et la biologie des ravageurs et des maladies du lin ont été mises en exergue pour valoriser les effets de différents moyens de lutte : leviers agronomiques et techniques s’appuyant sur l’utilisation raisonnée de produits phytosanitaires.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui