L'Oise Agricole 11 décembre 2014 à 08h00 | Par Gaëtane Trichet

Une convention pour tester le très haut débit dans les fermes isolées

La FNSEA vient de signer une convention nationale de partenariat avec Orange et sa filiale NordNet, autour du projet Agriculture connectée. Le but : permettre aux exploitants les plus isolés, de bénéficier du très haut débit.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Il suffit d'une antenne parabolique à installer à l'extérieur de la maison, puis de brancher un modem sur l'ordinateur.
Il suffit d'une antenne parabolique à installer à l'extérieur de la maison, puis de brancher un modem sur l'ordinateur. - © Gaëtane Trichet

Cette initiative est née du constat que l'accès au très haut débit est un élément important pour développer la compétitivité des exploitations agricoles. Il est aussi un facteur d'attractivité pour les territoires ruraux et leurs habitants qui peuvent accéder à tout le potentiel offert par le monde numérique.

Aussi, pour avoir un accès au très haut débit, les technologies telles que le satellite constituent une solution alternative, immédiatement disponible et complémentaire au développement de la fibre optique. C'est la raison pour laquelle ces partenaires ont décidé de se rapprocher dans le cadre d'un partenariat intitulé Agriculture connectée».

22 exploitations sélectionnées par la FNSEA bénéficieront gratuitement, durant un an, d'une connexion Internet par satellite et donc de débits allant jusqu'à 20 Mbps (mégabits par seconde) en réception et 6 Mbps en émission, grâce à la technologie satellitaire KA-SAT opérée par Eutelsat.

La toute première connection dans l'Aisne

La toute première connection a été inaugurée dans l'Aisne le 18 novembre, chez Julien Vagniez, agriculteur à Coucy-la-Ville, en présence de Bruno Lemoine, président de l'arrondissement de Chauny pour l'Usaa, Olivier Girault, délégué régional Orange Picardie, Christophe Outier, directeur commercial NordNet, et Alexandra Pocholle, responsable des relations institutionnelles France chez Eutelsat.

«Grâce à la connection haut-débit mise en place cet été, je peux naviguer sur internet sans problème et très rapidement. Le passage au satellite me permet de passer un certain nombre de commandes en ligne, d'envisager d'utiliser des logiciels en mode SAAS (type logiciels de comptabilité), de regarder des vidéos et également de gagner du temps lors des téléchargements d'e-mails volumineux» a expliqué Julien Vagniez, se disant soulagé face à l'enregistrement de son dossier Pac qu'il réalise en ligne.

La fiabilité et la rapidité de la connexion Internet par satellite offrent de nombreuses autres possibilités aux exploitations agricoles : créer et référencer leur site Internet, organiser leur activité en accédant à un large panel d'informations : météo, avertissements agricoles, marchés à terme, cartographie, banque...

Les partenaires souhaitent démontrer l'intérêt du satellite pour permettre aux exploitants agricoles de gérer au quotidien leurs activités, de donner vie à leurs projets numériques et d'ouvrir de nouveaux champs d'applications numériques à des coûts compétitifs.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui