L'Oise Agricole 12 juin 2014 à 10h58 | Par L'Oise Agricole

Production laitière - La FNPL prépare un pacte laitier

La FNPL ne veut laisser aucun producteur qui souhaiterait poursuivre son activité sur le bord de la route.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © L'Oise Agricole

A dix mois de la fin des quotas,et alors que la conjoncture est plutôt favorable, la Fédération nationale des producteurs de lait entend conforter la dynamique qui est en train de s’établir.

Les livraisons ont, en effet, progressé de plus de 7 % depuis le début de la campagne. Mais cette dynamique ne doit pas se faire n’importe comment. «Nous voulons garder des producteurs, chefs d’entreprise, sur tout le territoire », plaide Thierry Roquefeuil, le président. «Il nous appartient de donner de la lisibilité sur l’évolution des marchés, la pérennité des entreprises et l’appui des pouvoirs publics pour que les producteurs sachent dans quel cadre ils vont travailler pour pouvoir engager des investissements pour les 15 à 20 prochaines années», précise-t-il.

Le soutien des pouvoirs publics, les producteurs l’attendent sur l’amélioration de la fiscalité, sur l’emploi, mais surtout sur la simplification administrative. Les quotas abolis, la FNPL n’entend pas que la gestion de la filière soit abandonnée aux seules entreprises qui décideraient seules où produire le lait.

«Notre transformation ne peut décider seule sur quels territoires, pour quels volumes et à quel prix l’activité laitière existera», écrit Thierry Roquefeuil dans une lettre qu’il vient de faire parvenir à son conseil d’administration et aux sections laitières.

Simplification administrative

C’est d’ailleurs le sens de sa proposition de créer un observatoire des volumes sur le modèle de l’observatoire des prix, déjà mis en place, pour avoir une idée des déplacements de production.

Mais ce travail de réflexion la Fnpl souhaite le mener avec l’ensemble des acteurs de la filière, notamment sur le terrain. Aussi demande-t-elle que les conférences de bassin soient mobilisées pour dresser un état des lieux de la situation dans les différentes régions ainsi que de leurs forces et faiblesses. L’objectif étant de faire remonter des propositions à Paris à la mi-septembre, avant la tenue d’une conférence laitière, fin novembre, qui précisera les contours de ce pacte.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui