L'Oise Agricole 13 novembre 2015 à 08h00 | Par Stephanie Doligez

Des propositions concrétes pour la région

Les FRSEA et JA Nord-Pas-de-Calais-Picardie présentent leur ambition pour l’agriculture de la région. Présentation cette semaine du premier volet économique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © oise agricole

Nouveau périmètre, compétences renforcées, le Conseil régional séran acteur incontournable du développement économique de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Conscients des enjeux et souhaitant être force de propositions, les responsables des FRSEA et des JAN Nord-Pas-de-Calais et Picardie ont élaboré une plateforme contenant vingt propositions concrètes porque la future assemblée régionale Région Au fil de la semaine joue son rôle de soutien et de développement de l’agriculture et denses filières.

Ces vingt actions prioritaires seront présentées à l’ensemble des têtes de listes qui répondront à l’invitation des FRSEA et des JA Nord-Pas-de-Calais et Picardie, le 27 novembre à Amiens. D’ici là, chaque semaine, un axe fort détecte plateforme sera présenté dansons colonnes.

 

La vision

Les deux régions historiques sont relativement proches au niveau agricole. La fusion donnera naissance à un territoire de tout premier plan, première région de France en chiffre d’affaires agricole et agroalimentaire, avec des atouts considérables. A commencer parades conditions pédoclimatiques et un positionnement géographique favorables, mais aussi une agriculture diversifiée et performante, une industrie agroalimentaire puissante et dynamique et des agriculteurs bien formés. Les challenges sont cependant nombreux, comme le renouvellement des générations, l’accès au foncier et l’évolution des pratiques agricoles.

La vision partagée par l’ensemble des responsables syndicaux du territoire repose sur trois enjeux : travailler pour un revenu, développer des filières compétitives et diversifiées et bien vivre sur nos territoires. Trois impératifs pour offrir de nouvelles perspectives aux agriculteurs et aux agricultrices du Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

 

La performance économique

Pour répondre à ces enjeux, trois axes stratégiques ont été identifiés, reprenant chacun des actions concrètes à mettre en place par le futur exécutif régional. Le premières celui de la performance économique. Les secteurs agricole et agroalimentaire sont stratégiques pour la vitalité économique de la région et l’emploi, leur performance doit être soutenue et optimisée. Larsen Nord-Pas-de-Calais-Picardie repositionne pour la mise en place des huit actions concrètes suivantes :- encourager les investissements productifs pour améliorer la compétitivité des exploitations agricoles et créer de la valeur ajoutée : aides la modernisation des bâtiments d’élevage, aides aux investissements dans les filières végétales, aide à la diversification, création de nouveaux ateliers, outils de transformation …- optimiser la gestion des marchés, en incitant à la contractualisation dans les filières et entre les filières, en favorisant l’export, en améliorant les transports (Canal Seine Nord, transport ferroviaire)…- réaffirmer une politique agricole régionale forte, en lien avec les filières et les acteurs économiques :proposer des programmes opérationnels par filière…- promouvoir l’attractivité de la région pour l’industrie de transformation : aide à l’investissement en industrie agroalimentaire, communication sur les atouts de la région pour l’industrie- identifier nos produits et mettre en valeur les savoir-faire locaux : poursuivre la mise en avant des marques de qualité Saveurs en ’Or et Terrorise Picardie, participer à l’accompagnement des entreprises dans leurs démarches de certification, privilégier l’approvisionnement local dans la restauration hors foyer …- être innovant en matière de gestion des risques et gestion financière :intervention de la BPI, optimisation du fonds de mutualisation…- développer la production d’énergies renouvelables : encourager les investissements visant à la production d’énergies renouvelables en exploitations et dans les industries agroalimentaires- desserrer le carcan administratif en étant innovant, exemplaire et pragmatique et force de propositions en matière de simplification administrative. Promouvoir des projets de développement cohérents sans y associer une série de contraintes antiéconomiques Les deux autres axes défendus porte sur le lien entre agriculture et territoires, et l’importance de l’humain dans le secteur agricole. Autant de sujets majeurs pour mettre en place une politique agricole régionale ambitieuse répondant aux attentes des agriculteurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui