L'Oise Agricole 26 mars 2014 à 08h00 | Par L'Oise Agricole

Commercialisation - Vente de viande locale au magasin Carrefour de Crèvecoeur-le-Grand

Une organisation de producteurs locales a contractualisé avec la grande surface pour un approvisionnement en circuit court.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sur le rayon boucherie de Carrefour Market de Crèvecœur-le-Grand, avec le chef du rayon (à droite), Bruno Dehaies, et les propriétaires du magasin, Jessica et Guillaume Carnel, Mickaël Bussy et Jean-Marie Ramadier, deux éleveurs membres d’Elvéa60, étaient présents le 21 mars matin pour dialoguer avec les clients et promouvoir la vente de leur viande en circuit court.
Sur le rayon boucherie de Carrefour Market de Crèvecœur-le-Grand, avec le chef du rayon (à droite), Bruno Dehaies, et les propriétaires du magasin, Jessica et Guillaume Carnel, Mickaël Bussy et Jean-Marie Ramadier, deux éleveurs membres d’Elvéa60, étaient présents le 21 mars matin pour dialoguer avec les clients et promouvoir la vente de leur viande en circuit court. - © L'Oise Agricole

Le magasin Carrefour Market  de Crèvecœur-le-Grand a changé de propriétaires, en novembre dernier. Les nouveaux, Jessica et Guillaume Carnel, ont insufflé une nouvelle dynamique commerciale, en cherchant à proposer à leurs clients des produits locaux.

Un partenariat vient d’être mis en place avec les éleveurs pour un approvisionnement de viande provenant d’animaux élevés localement, après discussion entre représentants de l’association d’éleveurs Elvéa60 et, pour ce magasin Carrefour, Guillaume Carnel et son chef du rayon boucherie, Bruno Dehaies.

La mesure est entrée en application dès la semaine dernière au rayon boucherie traditionnelle où l’origine locale de la viande est mise en évidence. Pour le démarrage de l’opération, des éleveurs ayant participé aux négociations, Mickaël Bussy, de Crèvecœur-le-Grand, Jean-Marie Ramadier, d’Auchy-la-Montagne, et Jean-Michel Rouyère, également de Crèvecœur, tous trois éleveurs de bovins en race Blonde d’Aquitaine, ont été présents vendredi et samedi derniers sur le rayon boucherie du magasin pour dialoguer avec les clients, leur expliquer leurs pratiques et les inviter à une dégustation d’une recette à base de viande, de Blonde d’Aquitaine évidemment!
S’agissant de viande, il ne peut être véritablement question de circuit court. Le magasin ne peut s’approvisionner qu’auprès d’un abattoir ou d’un atelier de découpe agréé. La vente d’animaux se fait par l’intermédiaire de l’abattoir Bigard de Formerie, qui achète les animaux dont les produits peuvent être cédés au magasin Carrefour s’ils remplissent les conditions de l’accord : des animaux de race à viande provenant d’élevages adhérents d’Elvéa60, classés au moins U. Le prix convenu équivaut à la cotation hebdomadaire nationale majorée d’une plus-value de 15 centimes par kilo.

La quantité estimée de viande vendue en traditionnel sur ce rayon boucherie est de deux animaux par mois. Ce magasin Carrefour Market va développer les ventes d’autres produits locaux, fruits et légumes en particulier, montrant cette volonté d’une collaboration avec les agriculteurs, les producteurs de la région. Tout le monde étant gagnant dans la formule, du producteur au consommateur, parions sur son succès !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui