L'Oise Agricole 28 août 2014 à 08h00 | Par Bernard Leduc

6e édition de la Fête de la chasse et de la nature

Dans le parc du palais impérial de Compiègne, les samedi 6 et dimanche 7 septembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour la conférence de presse de présentation de cette fête, lundi 25 août dans le château de Compiègne, Yves Butel, président de la Fédération des chasseurs de Picardie, Emmanuel Starcky, directeur des Musées et domaines nationaux de Compiègne, Guy Harlé d’Ophove, président de la Fédération des chasseurs de l’Oise et organisateur de l’événement, et Jean-Pierre Lebeuf, vice-président de l’Agglomération de la région de Compiègne.
Pour la conférence de presse de présentation de cette fête, lundi 25 août dans le château de Compiègne, Yves Butel, président de la Fédération des chasseurs de Picardie, Emmanuel Starcky, directeur des Musées et domaines nationaux de Compiègne, Guy Harlé d’Ophove, président de la Fédération des chasseurs de l’Oise et organisateur de l’événement, et Jean-Pierre Lebeuf, vice-président de l’Agglomération de la région de Compiègne. - © L'Oise Agricole

Le parc du palais de Compiègne accueillera de nouveau cette Fête de la chasse et de la nature, organisée par la Fédération des chasseurs de l’Oise, en lien avec de nombreux partenaires, dont les Fédérations de chasseurs de la Somme et de Picardie. La mise sur pied de ce qui est devenu le plus grand rassemblement du Nord-Est de la France autour de la chasse et de la nature est motivée par la volonté des chasseurs d’améliorer leur image auprès du public et de mieux faire connaître leur implication dans la gestion des espèces sauvages et de leur habitat. «Montrer ce que l’on fait» résume Yves Butel, président de la Fédération des chasseurs de Picardie.

Guy Harlé d’Ophove, président de la Fédération des chasseurs de l’Oise, et Joël Dubat, premier vice-président et organisateur responsable de cette Fête de la chasse et de la nature depuis sa première édition en 2005, ont présenté, lors d’une conférence de presse le 25 août, le riche programme de ces deux journées : un espace jardins, les animaux de la ferme, les jeux picards en bois et de très nombreuses animations, dont des spectacles de la troupe médiévale Excalibur, avec jeux équestres et tournois, présentation de la faune et des techniques de chasse ou de régulation des espèces, des démonstrations de chiens d’arrêt, des concours canins, de la vénerie (avec 11 équipages présents), des concerts de trompe, une initiation au tir à l’arc… et, dimanche matin à 10 h 30, une messe de la Saint-Hubert.

Il s’agit aussi d’un salon spécialisé où les chasseurs trouveront les équipements nécessaires : armes, habillement...

Un programme voulu «entre traditions et modernité» disait le président Guy Harlé d’Ophove, qui rappelait le rôle économique des chasseurs (un emploi pour 66 chasseurs en Picardie) et a exprimé son exaspération face à l’excès de normes pour l’organisation d’une telle manifestation, mise en place par de nombreux bénévoles et réalisée avec un budget qui trouve tout juste son équilibre.

Rendez-vous donc à Compiègne les 6 et 7 septembre : avec les animations et les activités sur les stands, cette fête est organisée à l’intention d’un très large public, pour petits et grands, en famille. Cette manifestation est en effet ouverte à tous les utilisateurs de la nature. D’ailleurs y sont associés les pêcheurs, avec la Fédération départementale de la pêche, des artisans, et bien sûr les agriculteurs, représentés par la FDSEA et la Chambre d’agriculture.

30.000 personnes avaient été enregistrées lors de la précédente édition en 2012, ainsi que 200 exposants. Le nombre d’exposants sera identique cette année, faute de place suffisante dans le parc pour en accueillir d’autres, mais sur des surfaces de stands plus importantes.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui