L'Oise Agricole 28 mai 2015 à 08h00 | Par L'Oise Agricole

Un jeu pour inciter à se faire remplacer

Partant du constat qu’aujourd’hui encore, trop peu d’agriculteurs ont recours au remplacement, le Service de remplacement France a lancé le 20 mai un serious game qui permet, en incarnant un agriculteur qui doit faire appel à un salarié pour s’absenter, d’appréhender de façon ludique les étapes nécessaires à un remplacement réussi.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Services de remplacement

Les services de remplacement ont enquêté entre 2009 et 2013 pour connaître les raisons de la faible proportion d'agriculteurs qui u ont recours. Premier facteur, la méconnaissance du service qu’essaye de pallier depuis peu une campagne de communication menée avec la Banque populaire. Mais ce qui freine aussi les agriculteurs dans leur volonté de se faire remplacer, c’est l’appréhension à faire venir quelqu’un sur un outil de travail que l’on gère habituellement tout seul, et le fait que l’exploitation soit peu préparée au remplacement.

Pour y remédier, Service de remplacement France (SR France) a décidé de mettre en place un serious game intitulé Remplace-moi si tu peux. Ce type d’outil, qui permet de passer des messages pédagogiques de façon ludique, a pour but de sensibiliser les agriculteurs à la nécessité d’anticiper son remplacement. Car «la non préparation a parfois des conséquences graves qui peuvent aller des pertes économiques à la destruction de matériel ou à l’accident», a rappelé Julien Marre, président de SR France, lors de la conférence de presse de lancement du jeu le 20 mai.

Avec ce concept innovant, il s’agit d’éveiller l’intérêt des agriculteurs qui pourront ainsi se mettre dans la peau de Stéphane, exploitant au bord du burn out ayant besoin de se faire remplacer. Le jeu accessible en ligne via le site servicederemplacement.fr se déroule en quatre étapes : adhérer ou non, anticiper ou galérer, transmettre ou pas les consignes, bien accueillir ou pas le salarié, à partir de cas concrets rapportés par des utilisateurs du service de remplacement.

«Chacune des étapes est ponctuée de mini-jeux et de contenus pédagogiques pour aider les agriculteurs à préparer leur remplacement», a détaillé Thomas Baudry, membre du bureau de SR France. Des thèmes transversaux comme le droit du travail, le management des salariés ou la transmission de la confiance sont également traités. Entre 15 minutes et une heure sont nécessaires pour finir le jeu et mettre à mal les idées reçues sur le service de remplacement.

 

Support de formation

Avec ce jeu, SR France souhaite s’adresser à tous les types d’exploitants. Ceux-ci peuvent le faire où ils le souhaitent quand ils le souhaitent, à la différence des formations classiques plus contraignantes pour eux et ne touchent par conséquent qu’une faible partie du public visé. Grâce à son aspect innovant, le jeu a permis à SR France d’être l’un des lauréats de l’appel à projet Innovation et formation lancé par Vivea.

Dans ce cadre, la formation que l’organisation va mettre en œuvre reposera en partie sur le jeu, que les stagiaires utiliseront chez eux en amont de la formation. Une deuxième étape se déroulera en deux jours de présence au cours desquels les stagiaires traiteront de leur cas individuel et chercheront eux-mêmes les réponses. Une soirée détente sera aussi prévue pour faciliter l’échange recherché par les participants. Enfin, troisième étape, une communauté en ligne permettra aux stagiaires de rester en contact et de continuer à discuter de leur expérience.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,