L'Oise Agricole 30 juillet 2014 à 08h00 | Par L'Oise Agricole

Directive nitrates : le calendrier d'épandage diffère selon la nature du produit

Suite des nouvelles règles du 5e programme d'actions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © S. Leitenberger

Le calendrier diffère selon les cultures fertilisées (cultures d’automnes, de printemps, prairies, légumes…) et le type de produit azoté apporté :

- produit organique de type I : fumiers de ruminants, porcins, équins et composts d’effluents d’élevage (C/N > 8) ;

- produit organique de type II : lisiers, boues, effluents peu chargés, digestats de méthanisation, effluents avicoles, y compris les fumiers de volailles (C/N≤8)

- les fertilisants de type III : engrais azotés minéraux.

Par rapport à l’année dernière, les principaux changements concernent :

- le calendrier sur les légumes industriels et les cultures maraîchères de plein-champs (hors pomme de terre qui reste considérée comme une culture de printemps), avec une harmonisation entre les trois départements picards ;

- l’allongement de la période d’interdiction des apports d’azote minéral pour les cultures d’automne (autre que colza, orge d’hiver, escourgeon) jusqu’au 15 février (au lieu du 1er février dans le précédent calendrier);

- l’alignement des périodes d’épandage des fertilisants de type II et III sur vigne, sur le programme d’action régional Champagne Ardenne.

Concernant les fertilisants organiques de type I et II, le calendrier imposé reste celui du cadre national. Ainsi, par exemple, avant culture d’automne, il est interdit d’épandre les effluents de type II (lisiers, fumiers de volailles et autres produits à C/N≤8), du 1er octobre (15 octobre pour le colza) au 31 janvier.

L’épandage en été/automne avant une culture de printemps doit toujours être suivi d’une culture intermédiaire piège à nitrate (CIPAN) ou d’une dérobée. Les périodes autorisées à l’épandage avant ou sur CIPAN sont fonction de leurs dates d’implantation et de destruction. Ainsi par exemple, pour les produits de type II, la CIPAN doit être implantée dans les quinze jours après l’épandage et en cas d’apport sur la culture intermédiaire, sa destruction ne peut intervenir avant les 20 jours qui suivent l’épandage. Ainsi, si j’épands du lisier le 20 août, je dois implanter la culture intermédiaire au plus tard avant le 4 septembre.

La CIPAN doit rester en place pendant une période minimale de deux mois et sa destruction ne peut pas intervenir avant le 1er novembre (possibilité de la détruire au 15 octobre si montée à floraison). Attention, quel que soit le type d’apport organique, les apports avant ou sur CIPAN sont limités à 70 kg d’azote organique efficace.

A noter que ce calendrier prévoit quelques dérogations, notamment pour les effluents peu chargés ou pour la fert-irrigation de cultures de printemps.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui