L'Oise Agricole 12 janvier 2017 à 08h00 | Par Bernard Leduc

Vœux à la maison de l’agriculture: l’engagement de tous au service des agriculteurs de l’Oise

Vendredi dernier 6 janvier, retour aux traditions avec une cérémonie de vœux qui a réuni tous les collaborateurs des organismes de la maison de l’agriculture à Beauvais.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Brigitte Henry, Laurent Migam et Fabrice Riquier, directeurs respectivement d’AS60-AGC, de la FDSEA et de la Chambre d’agriculture, et les présidents, Guillaume Chartier pour la FDSEA, Jean-Luc Poulain pour la Chambre d’agriculture, et Didier Verbeke pour AS60. Étaient également présents d’autres responsables professionnels, dont Luc Smessaert et François Mellon.
Brigitte Henry, Laurent Migam et Fabrice Riquier, directeurs respectivement d’AS60-AGC, de la FDSEA et de la Chambre d’agriculture, et les présidents, Guillaume Chartier pour la FDSEA, Jean-Luc Poulain pour la Chambre d’agriculture, et Didier Verbeke pour AS60. Étaient également présents d’autres responsables professionnels, dont Luc Smessaert et François Mellon. - © Bernard Leduc

«Nous partageons le même toit; nous partageons le même destin; les trois structures que nous représentons partagent une même ambition, l’agriculture de notre département» disait Guillaume Chartier, président de la FDSEA, qui s’exprimait aussi au nom de Jean-Luc Poulain, président de la Chambre d’agriculture, et de Didier Verbeke, président d’AS 60, en s’adressant à l’ensemble des personnels de la maison de l’agriculture, réunissant aussi les JA60, le GDS et des locataires d’organismes régionaux, la Safer et l’établissement régional de l’élevage.

«Nous savons donc, nous élus, à quel point cette maison est au service des agriculteurs de notre département. Vous avez, chevillé au corps, une passion, un sacerdoce, au service des agriculteurs de notre département et, s’ils ne vous le disent pas tous les jours, sachez que nous nous en faisons les porte-voix en vous exprimant nos remerciements pour cet engagement, pour votre engagement» continuait Guillaume Chartier en présentant ses vœux à l’ensemble des collaborateurs de la maison de l’agriculture, avant de partager très cordialement le pot de l’amitié.

Pour les directeurs, c’est Fabrice Riquier, le nouveau venu à la Chambre d’agriculture, qui s’est exprimé en revenant sur les faits marquants de l’année écoulée, dont la moisson catastrophique et une conjoncture défavorable pour l’élevage, les bons et mauvais évènements familiaux, les départs et les arrivées, ou encore les projets départementaux ou régionaux. «C’est tout naturellement que les directeurs de nos trois structures vous adressent, messieurs les présidents, et par votre intermédiaire à l’ensemble des responsables professionnels, ainsi qu’à vous, chers collègues, une très bonne année 2017 pour vous et ceux qui vous sont chers (…) L’agriculture de l’Oise a besoin de chacun d’entre nous, dans nos missions respectives, mais en nous associant dès que la situation le permet. Nous nous devons de participer à cette évolution pour maintenir une agriculture dynamique, soucieuse de la viabilité économique des structures, de l’épanouissement social de ses ressortissants, tout en garantissant l’entretien et le développement de nos territoires (…).

Nous formulons le vœu d’une bonne année 2017 pour l’agriculture isarienne, ainsi qu’à l’échelle des HDF, et nous vous réitérons nos remerciements pour votre implication dans le travail et pour votre investissement dans une collaboration fructueuse pour l’ensemble de la profession» disait Fabrice Riquier en s’adressant à l’ensemble des collaborateurs de la maison de l’agriculture et à plusieurs responsables professionnels du département.

La conclusion était faite par Guillaume Chartier par des remerciements pour l’implication de tous «et en vous disant à nouveau, ensemble, bonne et excellente année 2017!»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui