L'Oise Agricole 24 novembre 2016 à 08h00 | Par Bernard Leduc

Une nouvelle croissance pour Cerfrance 60

L’association de gestion et de comptabilité CER France 60 a tenu son assemblée générale ce mardi 22 novembre à Saint-Just-en-Chaussée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A la tribune, Vincent Loisel, président délégué du Cerfrance 60, Stéphane Willekens, directeur général adjoint, le président Jean-Michel Decherf et Olivier Taisne, directeur général.
A la tribune, Vincent Loisel, président délégué du Cerfrance 60, Stéphane Willekens, directeur général adjoint, le président Jean-Michel Decherf et Olivier Taisne, directeur général. - © Bernard Leduc

Les dirigeants du Cerfrance 60 avaient voulu une nouvelle formule pour l’assemblée générale annuelle, qui s’est déroulée en soirée afin de permettre à tous les clients sociétaires d’y participer, expliquait le président Jean-Michel Decherf dans son discours d’accueil. En effet, après les difficultés qu’a connues le Cerfrance 60 avant 2013, la structure est «à nouveau en ordre de marche», ainsi que le disait Jean-Paul Foucault, le commissaire aux comptes qui a certifié les comptes «sincères et véritables».

Ces comptes portaient sur l’exercice clos au 30 juin dernier ; ils ont mis en évidence une activité en forte croissance, qui a atteint près de 11 millions de chiffre d’affaires de prestations de services (+8% par rapport à l’exercice précédent). Les charges ont également progressé, mais dans une moindre mesure. Ces augmentations sont essentiellement liées au rachat il y a un an d’un cabinet d’expertise comptable implanté à Beaumont-sur-Oise et Chambly, qui permet désormais au Cerfrance 60 d’être présent sur l’ensemble du département de l’Oise et en partie sur le Val-d’Oise.

Cette AGC a généré un résultat de 255.000 €, conforme à l’objectif souhaité par le conseil d’administration. Le fonds de roulement a été reconstitué et le bilan montre une augmentation des capitaux permanents. La hausse des prestations sur cet exercice était liée à l’augmentation du nombre d’adhérents, qui étaient au nombre de 2.796 au 30 juin 2016, soit 291 (+11,6%) de plus en un an ; 9% sont arrivés avec le dernier rachat de cabinet comptable, et il y a eu 2,5% de nouveaux adhérents à périmètre constant, expliquait le directeur, Olivier Taisne.

Le Cerfrance 60 traite la moitié des dossiers en bénéfices agricoles, soit 1.400, l’autre moitié étant en BIC, bénéfices non commerciaux, et comptabilités pour associations ou SCI et GFA.

Une croissance de l’ordre de 1% est prévue sur l’exercice en cours, les prestations étant prévues pour un montant de 11.245.000 € et le résultat attendu devrait être sensiblement le même que pour 2015-2016.

De nouveaux services

Les services proposés aux adhérents sont très vastes, en tenue de comptabilité, conseils d’entreprise, études juridiques ou en réglementation sociale.

Jean-Michel Decherf a rappelé la volonté du conseil d’administration et de l’équipe dirigeante de répondre aux attentes des adhérents, en leur apportant «le meilleur service, au meilleur rapport qualité/prix», grâce aux compétences internes (avec 162 collaborateurs) ou mutualisées avec le Cerfrance Somme.

De nouveaux services sont développés pour s’adapter aux évolutions technologiques pour anticiper les changements. La saisie en ligne via internet est possible avec Web compta, un service développé avec Isagri ; 46 clients y ont souscrit depuis le 1er janvier 2015.

Une nouveauté exclusive est proposée, en priorité pour les artisans et commerçants, avec Demat box, pour la scannérisation des factures et intégration de ces dernières en comptabilité.

Il y a aussi le nouvel outil extranet Cerfrance Connect, qui a deux nouvelles rubriques : une centrale d’achat pour l’ensemble des adhérents du réseau Cerfrance,et un comité d’entreprise désormais possible à partir du premier salarié, par une faible cotisation annuelle de son employeur.

Par ailleurs, le service social est prêt pour les prochaines DSN (déclarations sociales nominatives) et leur télétransmission, qui devraient être en place à partir du 1er janvier prochain ; et il est proposé aux employeurs un accompagnement pour réaliser le document unique, soit avec l’aide d’un conseiller, soit par une formation qui a déjà été faite auprès de 30 adhérents au cours de 5 sessions.

Enfin, des réunions d’informations de 2 heures en fin de journée sont régulièrement proposées, sur des sujets techniques ou réglementaires.

En concluant la partie statutaire de cette assemblée, le président n’a pas manqué d’évoquer la récolte 2016, avec les rendements catastrophiques. «Toutes les cultures ou presque ont souffert, et le produit brut a parfois été inférieur aux charges opérationnelles, rappelait-il. à situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle» disait Jean-Michel Decherf en rappelant la mobilisation de l’ensemble des organisations professionnelles agricoles, et celle des collaborateurs du Cerfrance 60 qui sont allés écouter chaque adhérent dès la moisson et vont continuer à les accompagner dans ces moments difficiles. «Avec Cerfrance, nous serons toujours à vos côtés ».

Cette assemblée a été suivie par une conférence de Philippe Dessertine sur «l’émergence de nouveaux modèles économiques» dont l’agriculture se trouvera au cœur de ces nouveaux modèles avec notamment, l’augmentation démographique conséquente à venir sur la planète. Cette conférence a été suivie par plus de 200 adhérents qui ont apprécié l’intervention et les échanges qui s’en sont suivis.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui