L'Oise Agricole 22 septembre 2016 à 08h00 | Par CD

Une filière agro-écologique montée autour du sainfoin

Une coopérative a choisi les granulés de sainfoin pour construire son avenir. Zoom sur cette filière créée de A à Z par des agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sainfolia

«L'aventure a commencé en 2008 lorsque nous avons cherché à innover pour lutter contre la volatilité des matières premières et pour préparer notre avenir. Nous voulions produire une plante susceptible d'être déshydratée pour l'élevage. Un adhérent a évoqué le sainfoin. Le soir même, j'ai effectué une recherche Internet et là je me suis rendue compte qu'il existait une richesse bibliographique et scientifique énorme sur cette légumineuse de par le monde. On a alors commencé avec 2,5 hectares», explique Pascale Gombault, présidente de la coopérative Sainfolia apparue en 2015 et regroupant les producteurs de sainfoin.

Après huit ans de travail, les membres de la coopérative (50 adhérents) ont réussi à créer une filière de A à Z, depuis les semences jusqu'à la vente sous forme de granulés, avec plus d'une quinzaine de partenaires (industriels, scientifiques, OPA) qui s'est concrétisée par la création de la société Multifolia en 2011 en charge de commercialiser les granulés de sainfoin et de porter la R & D en concertation avec l'Inra.

500 hectares cultivés sur trois régions

«Les adhérents de la coopérative se chargent de la production du sainfoin. Les industries créent le granulé afin de distribuer la meilleure ration aux animaux. Le granulé est vendu aux fabricants d'aliment du bétail et jamais directement aux éleveurs. Cette matière technique doit être traitée par des industriels pour un bon dosage des tanins.

Le sainfoin déshydraté, grâce à ses tanins condensés, est une solution de bio-contrôle pour la gestion intégrée de la santé des élevages», poursuit la présidente de Sainfolia.

Aujourd'hui, les 4.000 tonnes de granulés sont écoulées auprès d'environ 450 éleveurs. Avec 500 hectares, Sainfolia cultive la plus importante surface de sainfoin d'Europe de l'Ouest. La coopérative compte trois régions de production, la Champagne (en conventionnel), le Périgord et la Bourgogne (en agriculture biologique).

les qualités alimentaires du sainfoin sont bien connues des chercheurs, sa culture l'est moins. «C'est une plante qui n'aime pas l'intensification. Elle ne répond pas à l'engrais. C'est pourquoi, la luzerne l'a supplantée. Une sainfoinière se sème en été après un escourgeon, un blé ou une orge de printemps et reste en place deux ans pour trois coupes par an (rendement moyen entre 8 et 12 t MS/ha). Elle est résistante aux insectes (plante mellifère) et à la sécheresse.

Comme c'est une légumineuse, elle capte l'azote atmosphérique et laisse 50 unités d'azote dans le sol. Elle ne supporte pas le piétinement, d'où la difficulté à la faire pâturer. Son système racinaire travaille le sol. Le sainfoin couvre les sols l'hiver, ce qui en fait un bon refuge pour le gibier.»

Une plante agro-écologique

Une ferme apicole de 400 ruches est en développement afin d'exploiter les sainfoinières dans une logique d'innovation sociale. «Nous avons donc décidé de faire de l'agro-écologie une opportunité plutôt qu'une contrainte et de créer un modèle d'économie verte solidaire et inclusive.

La labellisation de notre activité en GIEE devrait intervenir dans le courant de l'année. Elle permettra de poursuivre tous les efforts de recherche, à la fois sur l'agronomie de la plante et sur les applications relatives à l'utilisation des granulés de sainfoin, notamment sur les thématiques de bio-contrôle.

A ce sujet, Multifolia conduit actuellement avec la société MG2MIX et en coopération avec l'Inra, une thèse sur l'utilisation du sainfoin déshydraté comme solution de gestion de bio-contrôle intégrée de la santé des élevages», conclut Pascale Gombault.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,