L'Oise Agricole 06 juillet 2017 à 08h00 | Par Françoise Cacan

Une assemblée générale constructive et tournée vers l’avenir

L’assemblée générale du Service de remplacement de l’Oise a eu lieu le jeudi 29 juin 2017 à Beauvais.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Service de remplacement envisage la création d’un groupement d’employeurs.
Le Service de remplacement envisage la création d’un groupement d’employeurs. - © Françoise Cacan

Pascal Foucault, président de l’Oise mais aussi de la Fédération régionale Hauts-de-France, a commenté le bilan chiffré de l’année 2016. À noter une activité stable (légère hausse) d’une centaine de jours de plus qu’en 2015, alors que le contexte agricole était loin d’être favorable.

Le président rappelait une diminution de 25 % du nombre de producteurs de lait sur 5 ans, et une situation économique difficile avec une moisson catastrophique en 2016. Avec 2.437 journées remplacées en 2016, le service emploie une centaine d’agents sur l’année, qui représentent un peu plus de 9 équivalents temps plein. Une quarantaine d’agents travaillent chaque mois pour le service.

En 2016, on remarque une forte augmentation des remplacements pour maladie et accident, sans doute liée à la pyramide des âges, maladies dites d’usure, articulaires par exemple, accidents aussi dus au contexte difficile, fatigue physique et nerveuse, manque d’attention etc. Les autres motifs sont stables ou en légère hausse, sauf le remplacement pour maternité qui était très faible cette année.

Françoise Cacan présentait ensuite l’action mise en place par la MSA pour aider les agriculteurs en situation d’épuisement professionnel, l’aide au répit. Après une signalisation par le médecin traitant, médecin du travail et passage d’une conseillère sociale MSA après demande de l’agriculteur, la MSA prend en charge 7 jours de remplacement (renouvelable une fois) et l’adhésion au Service de remplacement si besoin.

Les comptes ont été approuvés. Les mandats de Joseph Brisse et Marylise Blancart ont été renouvelés. Marylise Blancart a été élue trésorière en remplacement de Joseph Brisse qui ne souhaitait pas poursuivre cette fonction.

Enfin, un échange intéressant s’est déroulé autour de la question des besoins en main-d’œuvre agricole dans l’Oise. Pascal Foucault voudrait réfléchir, avec un groupe de travail, à l’opportunité de la mise en place d’un groupement d’employeurs, peut-être sur un secteur géographique défini.

Certains agriculteurs se trouvent dépasser par une surcharge de travail sans avoir forcément les moyens d’embaucher, même à temps partiel. Une aide ponctuelle à travers un groupement d’employeurs (salarié partagé) serait peut-être la bienvenue. Cela permettrait de conserver des productions et de la valeur ajoutée dans notre département et d’éviter l’arrêt total ou partiel de certaines productions.

 

Françoise Cacan

Pour contacter le Service de remplacement

tél. 03 44 11 45 06

contact@sdr60.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui