L'Oise Agricole 02 août 2017 à 08h00 | Par Virginie Charpenet

Un marché en progression mais qui reste étroit dans les Hauts-de-France

Prix des terres libres et occupées : point de situation dans la région où l'on observe des situations différentes dans les deux anciennes régions administratives que sont le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Nicole Ouvrard

Le marché foncier de la région Hauts-de-France est en forte progression entre 2015 et 2016, mais demeure très fermé. Comme les années précédentes, il est constitué d'une forte prédominance de ventes de terres occupées (70% des surfaces négociées).

Dans un marché global en forte progression, la part des achats par les locataires en place se stabilise autour de 60 % du marché agricole sur les départements de l'ancienne région Picardie.

Dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais en revanche, la part des achats par les locataires en place diminue régulièrement depuis plusieurs années mais reste plus élevée (62%) que dans l'ex-Pircardie. Néanmoins, en 2016, en surfaces, les achats par des locataires ont augmenté de 10% (+500 hectares) dans les Hauts-de-France.

Dans cette région où le fermage est historiquement majoritaire, le prix des terres occupées poursuit sa progression dans l'ensemble des départements. L'Aisne et le Pas-de-Calais enregistrent une hausse de 5%, la Somme et le Nord de 3% et l'Oise de 2%. Le prix dépasse 6.000 EUR/ha pour la première fois dans les départements de l'Aisne et de l'Oise et s'en rapproche encore dans la Somme.

Le Nord et le Pas-de-Calais conservent des prix plus bas que les départements picards, avec respectivement 5.340 EUR/ha et.5.540 EUR/ha. Dans ces deux départements, la propriété de l'exploitation est particulièrement divisée entre une multitude de bailleurs propriétaires, ce qui permet au fermier d'être en position de force pour négocier des prix bas.

 

Les terres libres: un marché limité

Le marché des terres libres reste, lui, très restreint. «Parler de prix moyens pour les terres libres n'est pas représentatif du niveau des transactions», note Hubert Bourgois, directeur de la Safer Hauts-de-France.

Leur rareté génère d'ailleurs une pression foncière et des tensions fortes sur ce marché qui ne faiblissent pas. Les prix des terres libres sont en légère baisse pour les départements de l'ancienne région Picardie (- 3 % dans l'Oise, - 2% dans la Somme et - 1% dans l'Aisne), sont stables pour le département du Pas-de-Calais et progressent de 4% pour le département du Nord.

Ils atteignent près de 13.250 euros par hectare (EUR/ha) et 13.240 EUR/ha en moyenne respectivement pour le Nord et le Pas-de-Calais. Le centre et le nord-est de l'ancienne région administrative du Nord-Pas-de-Calais sont caractérisés par les prix moyens les plus élevés.

Ils dépassent 16.000 EUR/ha dans le Cambrésis (+18%) et dans les Wateringues, Collines guinoises (0 %). Ces deux départements restent ceux avec les prix libres les plus élevés de la moitié nord de la France.

Dans les départements picards, plusieurs petites régions dépassent 11.000 EUR/ha (Saint-Quentinois et Laonnois, Champagne crayeuse ; Valois et Multien ; Santerre), mais les autres petites régions ont un prix moyen compris entre 6.700 et 9.000 EUR/ha.

De très fortes disparités sont constatées entre les petites régions agricoles, à l'intérieur même des départements de la région.

Le faible nombre de transactions sur le marché des terres libres explique bien souvent les très fortes variations qui peuvent apparaître d'une année sur l'autre.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui