L'Oise Agricole 14 septembre 2017 à 09h00 | Par Dorian Alinaghi Dominique Lapeyre-Cavé

Terrain d’entente chez Jim

Plusieurs entreprises ont signé des conventions de partenariat afin d’améliorer la vie des agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La FDSEA 60 et Enedis en plein échange pour analyser la situation des agriculteurs. (© Dorian Alinaghi) Denis Pype, président de la fédération départementale de l’Oise de Groupama et le président de Jeunes Agriculteurs, Jérémy Decerle, ont signé la convention de partenariat au côté du mini © Dorian Alinaghi De gauche à droite : Hervé Vandirendonck, responsable du marché de l’agriculture au Crédit agricole Brie-Picardie, Philippe de Waal, président de la Caisse régionale Brie-Picardie, Mathieu Beaudoin, préside © Dominique Lapeyre-Cavé

Les Terres de Jim etait l’événement idéal pour que les entreprises et les institutions trouvent un terrain d’entente afin d’améliorer les conditions de vie des agriculteurs.

Groupama, acteur du territoire

Une charte a été signée entre le président de la Fédération départementael de l’Oise de Groupama et le président des JA de l’Oise. Elle est mise en place entre Groupama et les agriculteurs afin de proposer une aide aux jeunes agriculteurs qui s’installent. Cette charte comprend une réduction tarifaire souple et étendue aux risques professionnels et privés, une démarche de prévention, une aide concrète pour maintenir l’activité de l’exploitation en cas d’arrêt de travail, un coup de pouce de 250 € en cas de sinistre, une aide pour l’achat d’un objet connecté, un soutien professionnel pour le Service de remplacement et une aide particulière lors d’un début d’installation d’un agriculteur.

«L’idée est de montrer que nous sommes un acteur principal du monde agricole et que l’on est présent dès le début de l’installation. On écoute les problématiques des agriculteurs et on met tout en œuvre afin de les résoudre» explique Jean-Jacques Fieffe, directeur de l’établissement Groupama de l’Oise.

Enedis est sur tous les fronts

Le groupe Enedis, très attaché à la sécurité des tiers et à la bonne gestion de l’électricité, a signé deux conventions aux Terres de Jim. Anciennement appelé ERDF, le groupe a convenu de faire un partenariat avec RTE et la Fédération départementale des pêcheurs de l’Oise afin de sensibiliser le public de pêcheurs : «nous voulons une sécurité absolue pour les pêcheurs. Nous mettons, par exemple, des balises aux abords des plans d’eau. Cette convention est une déclinaison nationale que nous voulions depuis un moment l’appliquer dans l’Oise» explique Philippe Siguret, directeur d’Enedis dans l’Oise et l’Aisne.

Mais ce n’est pas tout, Enedis a également conclu une convention de partenariat avec la Chambre d’agriculture de l’Oise «C’est un sujet qui nous touche réellement. Nous voulons, avant tout, la sécurité des tiers, mais aussi des agriculteurs. Rien que dans les semaines précédentes, il y a eu 3 accidents avec des tracteurs qui se sont enboutis sur des poteaux. C’est un risque électrique majeur ! L’Oise, c’est 10.000 kilomètres de lignes dont la moitié est aérienne. Notre objectif avec le monde agricole est de travailler en amont et efficacement pour que l’on se transmette toutes les informations possibles, que ce soit de notre côté et du côté de la Chambre, pour la meilleure sécurité possible des agriculteurs.» ajoute Philippe Siguret.

«Ce rapprochement est primordial. On est des maillons importants dans le territoire. Enedis a besoin de relais sur le terrain. Nous pouvons ainsi rétablir des situations critiques au niveau du réseau mais aussi du besoin de l’agriculteur. Cette convention est très positive. Lorsque l’on relie des acteurs majeurs, on redonne un dynamisme et on fait vivre le territoire et la ruralité en a besoin» exprime Guillaume Chartier, représentant de la Chambre d’agriculture de l’Oise.

Convention CA Brie-Picardie

À l’occasion de Terres de Jim, une convention a été signée entre le Crédit Agricole Brie-Picardie et les Jeunes Agriculteurs. Elle est une déclinaison régionale de la convention signée lors du dernier Salon de l’agriculture entre JA national et Crédit agricole SA.

Elle inclut une plus grande souplesse dans le remboursement des prêts (modulation de 50 %, rallongement maximum de ans, possibilité de raccourcir la durée) ainsi qu’un court terme bonifié en accompagnement de la DJA (dotation jeune agriculteur) afin de soutenir la trésorerie des jeunes installés. Une aide directe de 1.000 € est accordée sous condition pour l’assurance récolte et notamment dans le cadre des MAEc afin de sécuriser le cycle d’exploitation.

Mais surtout, le Crédit agricole Brie-Picardie investit du temps de conseiller auprès des jeunes installés en leur apportant conseil, expertise et suivi post-installation. Dans le cas d’agriculteurs vendant en circuits courts, une aide aux transactions en e-commerce (paiement en ligne) est proposée.

La volonté de la banque est très forte de soutenir l’installation et d’être à l’écoute des jeunes. Les premiers cas à pouvoir bénéficier de cette convention seront traités dès ce mois de septembre.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui