L'Oise Agricole 07 août 2017 à 08h00 | Par Florence Guilhem

Sur les routes françaises et belges des céréales

Intercéréales et Passion Céréales ont lancé, avec la Belgique, «Destination Céréales», une application pour plonger dans l'univers des céréales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Intercéréales et Passion Céréales

Si je vous dis blé tendre ? Aussitôt, votre esprit vous porte dans les grandes plaines céréalières des Hauts-de-France, première région productrice de blé tendre en France. Mais le grenier à blé de la France, et même de l'Europe, était auparavant le Centre Val de Loire. Blé dur ? C'est l'Occitanie avec sa voix rocailleuse qui en est la première productrice en France. Tout à côté, dans la Nouvelle Aquitaine, c'est le maïs grain qui domine d'une large tête les autres régions. Le riz ? Vous avez deviné, bien sûr. Bienvenue en Paca. L'orge ? Le Grand Est est la première région productrice de France, et même la première productrice mondiale pour ce qui est du malt. Si l'on pense à la Bretagne, on pense d'abord à l'élevage.

Pourtant, les céréales ne sont pas absentes, mais elles sont surtout valorisées pour la fabrication d'aliments pour les animaux. Près de cinq millions de tonnes sont transformés par an, ce qui fait de la Bretagne la première région de fabrication d'aliments pour les animaux. Grâce à l'application «Destination Céréales», les productions céréalières et leur transformation en France n'auront plus de secret pour vous, ainsi qu'en Belgique, puisque celle-ci a été conçue en partenariat avec les Belges.

La Belgique a retenu l'attention d'Intercéréales et de Passion Céréales (Intercéréales réunit l'interprofession céréalière, soit les producteurs, les premiers transformateurs et la com-mercialisation. Passion Céréales est chargée par Intercéréales d'assurer la promotion de la fi lière auprès du grand public, des écoles et des élus), non seulement pour sa proximité géographique, mais aussi parce que c'est un pays céréalier aux paysages similaires. De quoi apporter de l'homogénéité au projet, présenté à la Commission européenne en février dernier, à la suite d'un appel à projets lancé par cette dernière. L'objectif du programme européen, et donc de l'application proposée, est à la fois de sensibiliser et d'informer les consommateurs sur la qualité des céréales produites sur le territoire, et d'en faire découvrir les cultures et les productions à partir de l'observation des paysages.

Du champ à l'assiette

Tout a commencé dans un train. En 2014, Passion céréales organise avec des agriculteurs des animations sur certaines lignes de TGV. L'idée est d'inviter les voyageurs à observer les paysages et à identifier les champs de céréales qui défi lent sous leurs yeux. Face au succès de l'opération, Passion céréales n'a qu'une envie : pour-suivre l'expérience, mais cette fois-ci sur les routes des vacances en France et en Belgique, pays avec lequel l'association a déjà travaillé. L'idée d'une application ludique et pédagogique, répondant de sur-croît aux desiderata de l'appel à projets lancé par la Commission européenne, s'impose immédiatement. «L'objectif de «Destination Céréales» est de permettre aux familles de découvrir, au travers des paysages, la diversité des céréales cultivées en France et en Belgique, leurs conditions de production, ainsi que leur transformation, leur patrimoine culturel et culinaire», précise Marion Huré, responsable Pôle information chez Passion Céréales.

Pour ce faire, sont conçus des quiz textes, des quiz images, des puzzles à reconstituer et des jeux de rapidité, ces derniers praticables uniquement sur la route et pouvant se faire en famille, jusqu'à quatre inscrits. Il suffi t de rentrer l'un des deux niveaux proposés : petit (à partir de 4 ans) et grand (à partir de 8 ans). «En mode petit, les quiz n'ont que deux solutions alors qu'en mode grand, il y en a quatre. Ensuite, suivant le mode, la durée des jeux est différente pour qu'elle soit adaptée aux différents âges», précise Marion Huré. Les autres jeux peuvent, eux, être pratiqués directement à la maison.

Par ailleurs, à la fi n de chaque jeu, une question «Le sais-tu ?» qui in-forme sur le métier, la production, la transformation, le patrimoine culturel ou le patrimoine culinaire. Au total, l'application comprend 1 500 contenus différents. De quoi faire ou parfaire sa culture autour des céréales de façon ludique, pédagogique et simple. L'application, gratuite, est téléchargeable sur smartphone ou tablette. «Si le joueur n'a pas envie d'être géolocalisé, il jouera alors avec le contenu de toute la France. Mais, avec la géolocalisation, les contenus évoluent en fonction de la position des joueurs, ce qui permet de découvrir la région traversée à travers la lecture de ses paysages agricoles et variés», précise Marion Huré. Et, last but not least, pas besoin d'être connecté à Internet, une fois l'application téléchargée, pour pouvoir jouer. Activée depuis le 15 juin dernier, elle a été téléchargée 1 400 fois, principalement en France (90 %). Consultable en trois langues - français, néerlandais et anglais - l'application sera évolutive, comme toutes les applications. D'ores et déjà, Passion Céréales se penche sur une version 2 avec de nouveaux contenus, «mais le principe ne variera pas, car nous voulons continuer à recréer du lien du champ à l'assiette pour le grand public», ajoute Marion Huré.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui