L'Oise Agricole 10 septembre 2013 à 09h46 | Par Adeline LEVY

Solidarité de la MSA de Picardie auprès des victimes de la grêle

Après les orages de fin juillet dans l’Oise qui ont détruit partiellement ou totalement de nombreuses cultures.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Oise Agricole

Les orages de fin juillet, accompagnés de grêle, ont occasionné de nombreux dégâts aux cultures et aux bâtiments. La FDSEA avait rapidement réagi pour tenter d’aider au mieux ses adhérents, en lien avec Groupama et la Chambre d’agriculture. Le président Luc Smessaert avait alerté la MSA, par courrier du 16 août, des importantes difficultés rencontrées par les agriculteurs touchés par ces orages.

Bernard Van Heule, président de la caisse régionale de MSA, a répondu à ce courrier pour «réaffirmer la solidarité de la MSA vis-à-vis des victimes de ces intempéries. Les services de la MSA sont attentifs à la détection de ces situations et étudient avec bienveillance, dans le cadre du guichet unique, les sollicitations des agriculteurs sinistrés.

D’ores et déjà, les services ont pris en charge la situation de deux exploitants confrontés au phénomène orageux de juillet. Dans ce cadre, les possibilités d’intervention de la caisse reposent, dans un premier temps, sur l’établissement d’un plan de paiement puis, le cas échéant, sur une demande de prise en charge des cotisations. En tout état de cause, il ne peut s’agir que de mesures individuelles prises sur demande expresse des intéressés.

Les agriculteurs concernés et qui souhaitent bénéficier de ces mesures peuvent contacter Joëlle Berquier, chargée de recouvrement, par téléphone au 03 44 06 81 94 (MSA de Picardie - 8, avenue Victor-Hugo - CS 70828 - 60010 Beauvais cedex).

Chacun de ces contacts permettra ainsi de trouver les actions appropriées afin d’accompagner les agriculteurs sinsistrés» explique Bernard Van Heule.

Un différé de paiement de cotisations sociales ou une prise en charge partielle peut donc être demandé par les agriculteurs dont les cultures ont subi la grêle cette année.

Par ailleurs, la FDSEA est intervenue auprès du Crédit agricole Brie-Picardie pour demander également d’étudier avec bienveillance toute sollicitation des victimes de ces orages pour un différé de remboursement d’emprunts.

Enfin, une démarche a été entreprise auprès de Groupama pour accélérer le processus d’indemnisation des dégâts sur les cultures ou bâtiments assurés.

Par ailleurs, la FNSEA a demandé le versement anticipé des aides Pac au 15 octobre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui