L'Oise Agricole 14 avril 2016 à 08h00 | Par Bernard Leduc

Nouvelle structuration régionale des Services de remplacement

La nouvelle configuration régionale touche aussi les Services de remplacement : leur fédération Hauts de France vient d’être constituée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Bernard Leduc

L’assemblée constitutive de cette fédération régionale dénommée Service de remplacement Hauts de France a eu lieu le 29 mars dernier. Elle résulte de la fusion des deux entités régionales qui existaient, l’une pour la Picardie, l’autre pour le Nord-Pas de Calais, qui fédéraient les Services de remplacement et les groupements locaux des cinq départements, et qui regroupent au total 1.960 adhérents et 123 agents de remplacement en équivalent temps plein, pour 29.300 journées de remplacement réalisées en 2015.

Cette évolution était nécessaire pour accompagner la nouvelle carte régionale, qui est venue modifier les administrations ou organismes avec lesquels il peut ou il doit avoir concertation. C’est le cas des financements régionaux, dont celui apporté par le PRDA (plan régional de développement agricole) ou le Casdar.

Cette nouvelle fédération régionale, dont le siège a été fixé à Amiens, se substitue donc aux deux anciennes structures, dont l’animation était assurée, côté picard, par Eugénie Vasseur et, côté Nord-Pas de Calais, par Dominique Paccou.

Elle est chargée au niveau de la nouvelle région de fédérer d’assurer la coordination des groupements locaux d’employeurs ou Services de remplacement départementaux de base, d’élaborer et de mettre en œuvre la politique de remplacement dans les exploitations agricoles et de promouvoir les groupements ou services de base.

Outre l’adoption de nouveaux statuts, une nouvelle équipe a été mise en place. Pascal Foucault, qui est le président du Service de remplacement de l’Oise et de la fédération picarde, a été élu président au niveau régional ; le vice-président est Bernard Pruvot, qui était président de la fédération du Nord-Pas-de-Calais.

Le secrétaire est Michel Réant, le trésorier Michel Gréant, qui sont présidents des Services de remplacement, respectivement du Pas-de-Calais et de l’Aisne, et le bureau comprend deux autres membres, un jeune agriculteur et Émile Foirest, président du Service de remplacement de la Somme.

Le conseil d’administration comprend deux collèges, celui des membres utilisateurs, et celui des institutionnels : 3 représentants des JA, 2 des FRSEA, 2 des Chambres d’agriculture, 2 de la MSA et 2 de Groupama. On a conservé une représentation plus forte des Jeunes Agriculteurs, qui rappellent qu’ils ont été à l’origine de l’organisation du service de remplacement.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui