L'Oise Agricole 04 octobre 2013 à 14h16 | Par Alain Gille

Notre objectif : 351 € pour tous les producteurs de la région

Alain Gille, président de la FRPL s'explime sur le sujet des prix du lait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alain Gille
Alain Gille - © OA

Vos responsables au sein de la Fédération régionale des producteurs de lait ont étudié dans le détail les niveaux du prix du lait payés par les différentes laiteries à fin septembre et ils ont constaté des écarts entre laiteries d’une ampleur inacceptable.

Les actions réalisées cet hiver par les producteurs à l’encontre des distributeurs ont fait reconnaître nos légitimes revendications sur une évolution positive et indispensable du prix du lait, pour la prise en compte de l’évolution des charges des producteurs.

L’accord du 8 avril 2013 entre les membres de l’interprofession et la distribution, sous la houlette du médiateur, a permis d’obtenir les 25 € sur le second trimestre qui nous étaient indispensables.

Mais il a surtout permis aux laiteries qui transforment notre lait en produits de grande consommation de rouvrir les négociations tarifaires, ou de mettre en place un pied de facture pour couvrir largement les 25 € qui devait être versés aux producteurs, sur le second trimestre. Et ce dans le but de suivre la tendance globale du marché.

En complément, la conjoncture laitière s’est largement améliorée et la valorisation du beurre et de la poudre est supérieure à 400 € les mille litres depuis deux mois.

Dans ces conditions, nous demandons à toutes les laiteries de prendre en compte nos revendications pour le quatrième trimestre qui sont basées sur l’accord interprofessionnel du 18 août 2010 qui définit la prise en compte des différents indicateurs et sur l’accord du 8 avril 2013, sur les 25 € pour le second trimestre.

Nous attendons des positions précises des laiteries rapidement. Une nouvelle table ronde au niveau national est prévue le 10 octobre pour faire le bilan des décisions prises lors de la première table ronde du 8 avril. Nous comptons sur tous les producteurs et sur les présidents de groupements pour que notre demande soit relayée à tous les responsables de laiterie et aux pouvoirs publics pour l’application de tous les indicateurs économiques et des 25 €.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui