L'Oise Agricole 10 décembre 2015 à 08h00 | Par Patrick Desmedt

Noriap : une récolte bien valorisée grâce au travail du grain

La coopérative Noriap vient de tenir ses assemblées de section.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une des quatre assemblées de section dans le département de la Somme.
Une des quatre assemblées de section dans le département de la Somme. - © Patrick Desmedt

Les assemblées de section sont l’occasion de revenir sur la récolte 2014 et sa commercialisation, ainsi que sur le résultat financier qui en a découlé pour la coopérative à la clôture de l’exercice. En même temps, elles offrent la possibilité aux centaines d’adhérents qui y participent d’échanger avec leurs élus, ainsi qu’avec l’équipe administrative sur toutes les questions qui les préoccupent.

Pour faire face à la problématique liée à la qualité des blés de la récolte 2014, notamment le Hagberg, plusieurs décisions ont été prises, a expliqué Martin Migonney, directeur général du groupe Noriap, en présentant les comptes. Cinq tables densimétriques neuves supplémentaires ont été acquises pour séparer efficacement les grains. Un investissement directement lié au phénomène Hagberg, qui ne se reproduit que tous les douze à quinze ans. Au final, le volume de collecte trop faible en protéine et en Hagberg se sera limité à seulement 20.000t.

Pour le premier paiement des blés après la récolte, le conseil d’administration avait choisi un montant prudent, tout en s’engageant à verser très vite un premier complément de prix. «C’est ainsi que, dès novembre, 14,2 millions de complément de prix ont été versés alors qu’il n’y en avait pas eu l’année précédente à cette époque-là. Avec le second complément de prix de 14,7 millions d’euros au 30 juin, le montant total aura été de 28,9 millions reversés au cours de l’exercice contre 22,6 millions d’euros au cours de l’exercice précédent», a expliqué Martin Migonney.

Au final, le résultat net de la coopérative Noriap, dont la répartition fera l’objet d’une résolution qui doit être votée à l’assemblée plénière ce 11 décembre, s’est élevé à 3,9 millions d’euros contre 3,5 l’année précédente. Sur ces 3,9 millions d’euros, 2,129 millions d’euros pourront être redistribués aux adhérents, dont 1,935 million uniquement à ceux qui ont livré au prix moyen, soit 553.008tonnes de blé à 3,5 euros la t.

Les jeunes adhérents s’interrogent

Jean-François Gaffet, président de Noriap, n’avait pas manqué de rappeler en début d’assemblée que les bases du projet d’entreprise baptisé «NEO», qui succède à «Ambition 2015», s’articulent autour de trois piliers : les hommes (adhérents et salariés), le territoire et les productions.

«Toutes nos décisions sont prises en fonction de ce socle», a-t-il assuré. Ce qui ne l’a pas empêché d’être interpellé tout d’abord sur les regroupements auxquels participent Noriap. «Ils limitent la concurrence !», assurait un jeune adhérent. «La concurrence existe toujours et notre recherche de partenariats, même avec de supposés adversaires n’a d’autre but que la performance de l’entreprise au service des coopérateurs», justifiait Jean-François Gaffet.

«Pourquoi trouve-t-on des différences entre le prix à la commande et le prix facturé ?», questionnait un autre adhérent de la région Sud. «Nous allons travailler très vite à la simplification de nos procédures en changeant nos logiciels, en abandonnant certaines propositions, en en redéfinissant de nouvelles dès cette année», a expliqué Martin Migonney.

Parmi les autres questions posées, il y a eu celle de la valorisation des taux de protéines. «Nous souhaitons, chez Noriap, faire progresser les adhérents aujourd’hui pénalisés sur ce critère, et c’est l’ensemble qui en bénéficiera», a répondu, Philippe Florentin, directeur commercial

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui