L'Oise Agricole 24 décembre 2013 à 08h00 | Par Pauline Garaude

Noël chrétien en Inde du Sud

Au Kerala, au Sud-Ouest de l’Inde où le christianisme s’est implanté au XVIe siècle, une majorité d’Indiens sont chrétiens. Marchés, messes, spectacles, repas : ils ont leurs traditions de Noël.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © OA

Nous sommes à Cochin, une ville côtière riche d’un héritage colonial de huit siècles (Chinois, Portugais, Hollandais, Britanniques), d’où partent vers le monde entier les épices et où les églises sont presque plus nombreuses que les temples hindous. À l’approche de Noël, les marchands de santons abondent.

Dans leurs boutiques, aux côtés des figurines de divinités hindoues et d’ustensiles en tout genre de la vie quotidienne, les commerçants vendent des bonnets de Père Noël qu’enfants et parents adorent porter malgré la chaleur, des sapins en plastique, des guirlandes, des boules…

Et des luminaires en papier en forme d’étoiles : leur décoration favorite. Toutes les grandes rues de Cochin en sont parées. Les cocotiers sont parés de guirlandes en papier crépon et les crèches sont disposées sur une feuille de bananier, ou sur de la paille. Dans leurs maisons, les chrétiens ont tous un portrait de Jésus, ouvrant avec ses mains son cœur lumineux qui clignote ! Jésus versus India ! Tous se préparent à célébrer Noël.

Le 23 décembre, c’est un jour important ici à Cochin. Les élèves du couvent Sainte-Marie, qui dépend de la basilique Santa Cruz (édifiée en 1902, aux tons jaunes et bleus pastels) donnent leur spectacle. Mais d’abord, tradition oblige. «Puisqu’un Noël sans gâteau n’est pas un Noël, notre Père Abraham Karavilla va couper le gâteau» dit dans un micro saturé la femme qui présente la cérémonie. Un immense cake façon pudding est distribué à tous les spectateurs. Et maintenant, que le spectacle commence ! Là aussi, version indienne !

La chorale commence par quelques chants de Noël en langue locale. Puis ces jeunes comédiens nous jouent l’histoire de la naissance de Jésus, l’entrecoupant de danses telles qu’on les voit dans les films de Bollywood. Des jeunes filles en robes de mariées scintillantes flanquées d’ailes d’ange, nous émerveillent de leurs danses traditionnelles. Sans aucun rapport avec la Bible, mais dont les Indiens raffolent ! Le spectacle est drôle.

Dans les petits villages - comme dans chaque maison - des enfants viennent à plusieurs offrir un spectacle du Père Noël. Ils frappent à chaque porte et à chaque fois, l’un d’eux, déguisé en Père Noël chante, entouré de ses amis qui dansent.

Les enfants, au visage barré par un grand sourire qui laisse voir leurs dents blanches, ont les yeux écarquillés.

D’autres ont peur et se blottissent dans les saris de leur mère… le masque du Père Noël en caoutchouc mal ajusté pouvant les effrayer ! Un moyen pour ces enfants de récolter un peu d’argent et de faire rêver les enfants avant le jour J…

Le soir du 24 décembre, les Indiens vont à la messe de minuit… qui peut s’éterniser jusqu’à trois heures du matin tant il y a de discours ! Mais ferveur oblige. «Avant Noël, raconte Francis, un chrétien de Cochin, on se confesse. Toutes les églises proposent des services et c’est important pour nous de célébrer Noël lavé de nos pêchés». C’est le lendemain, au déjeuner, qu’a lieu le repas festif. Tout un assortiment de viandes dont du canard, de la dinde, du bœuf et du poulet, accompagné de plats de légumes au curry et d’uppamas - des galettes de farine et de coco râpée.

Un repas qui commence d’abord par le gâteau de Noël et une prière en famille. C’est là que les enfants découvriront les cadeaux laissés par Santa Claus.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui