L'Oise Agricole 05 février 2014 à 08h00 | Par Oise Agricole

Logement et maladie des veaux laitiers

Une formation d’une journée proposée par la Chambre d’agriculture de l’Oise.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Oise Agricole

Ces dernières années, la majorité des investissements dans les élevages laitiers ont été consacrés à l’amélioration et à la modernisation du logement des vaches laitières. Malheureusement, le logement des veaux n’a pas suivi ce mouvement. Les veaux sont encore souvent logés dans les seuls bâtiments disponibles qui sont rarement adaptés à leurs besoins très spécifiques.

Or, des pathologies chroniques dans les veaux génèrent des frais vétérinaires, jusqu’à 11 % des dépenses de santé du troupeau, et beaucoup de travail supplémentaire.

Si, à ces inconvénients, s’ajoute un accroissement du taux de mortalité des veaux avant sevrage, mortalité supérieure à 11 %, des problèmes de renouvellement du troupeau peuvent se poser.

Pour avancer sur cette problématique du logement des veaux, la Chambre d’agriculture de l’Oise organise, avec le soutien d’un vétérinaire, une formation sur le logement et les maladies des veaux laitiers, le jeudi 13 mars.

Au programme :

Connaître les règles de conception de logement des veaux, avec la présentation de quelques aménagements astucieux.

Savoir prévenir et soigner les maladies liées au logement. Cette partie sera présentée par un vétérinaire praticien du département.

Comprendre les principes de la ventilation statique en nurserie. Ce point sera étudié pendant une visite.

Pour vous inscrire, veuillez prendre contact avec Sylvie Broussin, Chambre d’agriculture de l’Oise, au 03 44 11 44 57.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,