L'Oise Agricole 23 novembre 2017 à 09h00 | Par Dorian Alinaghi

Les foires agricoles ont toujours la cote

Breteuil fête une nouvelle fois la Sainte-Catherine. Une immense foire a accueilli plus d’une centaine d’exposants, mais aussi le traditionnel concours de bovins. Grandvilliers a aussi droit à sa foire. La sainte-Cécile a permis aux centaines de visiteurs de découvrir des produits du terroir, mais aussi d’admirer des majestueux chevaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Plus de 60 bovins étaient exposés à la foire. Les petits et les grands ont pu admirer les rolls royces des bovins. (© Dorian Alinaghi) Grandvilliers © D.A. Grandvilliers © D.A. Grandvilliers © D.A. Grandvilliers © D.A. Breteuil © D.A. Breteuil © D.A. Breteuil © D.A. Breteuil © D.A.

Dimanche 19 novembre, sous un beau soleil, la ville de Breteuil a réussi à faire venir une centaine de visiteurs pour le traditionnel marché de la Sainte-Catherine. Cette année, plus de 100 exposants étaient présents sur la foire et ont proposé des produits du terroir, du textile, des bijoux, des objets de décoration.

C’était aussi l’occasion, pour certains habitants de la ville, de faire un vide-grenier et, pour le SEA de Breteuil, sous la houlette de son président Patrice Maillard, d’accueillir les adhérents du canton, mais aussi les visiteurs attirés par les barbes à papa fabriquées sur place.

De plus, le traditionnel concours de bêtes organisé par l’Association des éleveurs de l’Oise a eu lieu en matinée, avec une remise des prix à 11 h 30 afin de récompenser les meilleurs éleveurs du territoire.

Plusieurs élus étaient venus voir tous ces bovins. «À travers ce type de manifestation, on démontre que la ruralité vit et qu’elle amène du monde. Il y a bien sûr des spécificités, mais elles permettent de créer des rencontres. On voit le dynamisme de la ruralité et cela permet d’ouvrir les yeux aux citoyens sur l’agriculture qui représente un rôle majeur dans notre territoire» souligne Nadège Lefebvre, présidente du Conseil départemental.

Pour Christophe De Bruyne, chargé de missions à Elvea60, il s’agit de montrer que l’élevage est non seulement dans l’Oise, mais il comporte des troupeaux de qualité qui peuvent rivaliser avec les grandes régions d’élevage.

«Nous voulons montrer le savoir-faire des éleveurs. Les visiteurs peuvent voir que, nous éleveurs, on est capable de faire de beaux animaux en prenant en compte le bien-être animal. Ils peuvent même nous poser des questions pour en apprendre d’avantage. On est un département qui sait faire de l’élevage et cette journée le démontre bien. Je tiens à remercier tous nos sponsors, mais aussi les 21 éleveurs présents.» Grâce à eux, la foire était réussie.

C’était la 478e édition de la foire de la sainte-Cécile à Grandvilliers.
C’était la 478e édition de la foire de la sainte-Cécile à Grandvilliers. - © Dorian Alinaghi

Cette fois-ci, le 20 novembre, la sainte Cécile a permis à des centaines de visiteurs de parcourir la ville de Grandvilliers. Pour se détendre ou faire affaire, les visiteurs ont sillonné les rues recouvertes de plusieurs stands de bijoux, vêtements, mais aussi de nombreux stands agricoles. Les dernières nouveautés dans le domaine du matériel agricole ont attiré la plupart des visiteurs. La FDSEA 60 a eu un franc succès lors de cette foire. En effet, elle a récidivé avec son fameux vin chaud qui a attiré la foule.

Sur la place Halleur, rue du Franc-marché, les petits et les grands ont pu observer et caresser différents animaux. Des brebis, des ânes, mais aussi des poneys et des chevaux. Le concours de chevaux de trait est le moment fort de la foire. C’est l’un des plus grand rassemblement d’animaux dans le département. Un autre moment fort dans le canton afin de découvrir le milieu rural.

Super prix de championnat et naisseur : EARL Remue (Breteuil)

Prix de championnat

- femelle type cularde : Thierry Parquet

- bœuf race à viande : EARL Vasselin

- vache race à viande : EARL Remue

- bœuf type culard : Thierry Parquet

- génisse race à viande : EARL du moulin du bas (Francis Camus)

Prix de championnat naisseur

- vache race à viande : EARL Remue

- génisse race à viande : Thierry Parquet

- bœuf race à viande : Gaec ARB (Régis Bomy)

- femelle type cularde : Thierry Parquet

- Super prix de championnat naisseur : EARL Remue

- bœuf type culard : Thierry Parquet

Prix d’honneur

- génisse race rouge des prés : EARL du moulin du bas (Francis Camus)

- génisse race à viande : Thierry Parquet

- génisse race charolaise : EARL du moulin du bas (Francis Camus)

- génisse race blonde d’Aquitaine : Christophe Gobert

- bœuf race rouge des prés : EARL Douay

- bœuf race à viande : EARL Vasselin

- bœuf race charolaise : Benoît Haeck

- jeune bovin race à viande : EARL de Parvillers (Olivier Thomas)

- vache race à viande : EARL Douay

- bœuf race blonde d’Aquitaine : Gaec ARB (Régis Bomy)

- bœuf type culard : Thierry Parquet

- vache race blonde d’Aquitaine : EARL Remue

- génisse type cularde : Thierry Parquet

- génisse race limousine : Gaec Mary

- vache race parthenaise : Benoît Haeck

- vache race limousine : Gaec Les Pierres (Aurélien Roose)

- vache race charolaise : Benoît Haeck

- génisse race parthenaise : EARL du moulin du bas (Francis Camus)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui