L'Oise Agricole 01 juin 2017 à 16h00 | Par Laurent Mingam, Dorian Alinaghi, Dominique Lapeyre-Cavé

La voix des agriculteurs portée auprès des candidats aux élections

La FDSEA 60 et Jeunes Agriculteurs ont organisé, le mardi 30 mai, une action Porte-voix afin de porter le message et les propositions des agriculteurs auprès des candidats aux élections législatives.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le 30 mai, les candidats des sept circonscriptions de l’Oise étaient invités dans sept exploitations de l’Oise pour entendre les propositions des agriculteurs et créer un échange en vue du prochain mandat. Beaucoup ont fait le déplacement et parfois découvert le monde agricole. (© Bruno Compagnon) 2e circonscription chez Luc Dezutter. De gauche à droite : Adrien Dupuy président du SEA du Pays de Bray, Régis Desrumaux, secrétaire général de la FDSEA, Afnes Thill, candidate REM, Gaëtan Dussausay candidat © Crédit : Lauren Mingam. 1re circonscription chez Jean-Pierre Ricard : Venutio Vimbert, suppléante de Denis Flour (REM), Denis Flour (REM), Olivier Pacaud suppléant d’Olivier Dassault (LR), Patrice Maillard, Claire Marais-Beuil (FN), et Thierry Lucas suppl&eac © Crédit : Gerard Braure. 5e circonscription chez Jean-Marie Bouchez, de gauche à droite : Emmanuelle Bour ( République en marche) ; Mariam Lamzoudi (Divers droite) et son suppléant Gilles de la Batie ; Hubert Briatte suppléant de Jean Desessart (Divers © Crédit : Linda Monnier 4e circonscription chez Charles-Henri Dupille : Guillaume Chartier, Yann Leyris, actuellement maire de Cuvergnon pour le parti Nous Citoyens et Eric Woerth, député sortant et candidat pour le parti Les Républicains. © Crédit : Carine Vasseur. 3e circonscription chez Sébastien Lienart : Philippe Murer (FN), Pascal Bois (REM), Luc Vandenabeele, Michel Françaix (DVG). © Crédit : Gerard Braure. 7e circonscription chez Christophe Beeuwsaert : Guillaume Chartier, Jean-François Dardenne (REM) et sa suppléante Delphine Marino, Gilles Bollé, Philippe Lambilliotte (FN), Marc Mouilleseaux (DLF), Luc Soisson (DVD). © Crédit : Dominique Lapeyre-Cavé. 6e  circonscription chez Pascal Van Den Broucke : Michel Guiniot (FN), Bernadette Bréhon, Eric Valroger (LR), Sebastien Nancel (Front de Gauche),  Carole Bureau-Bonnard (REM). © Crédit : Dorian Alinaghi.

Dans chacune des 7 circonscriptions électorales que compte le département de l’Oise, les candidats étaient invités à venir rencontrer les agriculteurs et d’échanger avec eux. Si les 84 candidats déclarés dans l’Oise, pour 7 sièges, ne se sont pas tous venus, les principaux ont répondu présent.Au cours de ces sept opérations Porte-voix, les 13 propositions (rappelée ci-dessous) ont été exposées aux candidats.

Les questions du prix et de la compétitivité apparaissent une préoccupation centrale des agricultuers. La FDSEA, sur ces points, demande un plan ambitieux d’investissement pour permettre d’améliorer la compétitivité des exploitations françaises, ainsi que des réductions de charges : normatives et pesant sur l’emploi. De plus, une demande est formulée concernant la formation des prix et la répartition des marges dans les fillières avec une réforme de la loi de modernisation de l’économie.

Un deuxième sujet apparaît de manière centrale. C’est la gestion des risques, sur laquelle tous les candidats ont exprimé un véritable intérêt. Le débat avec les candidats s’est régulièrement posé sur la question de l’Europe. Les uns estiment que l’intérêt de l’agriculture française serait de rétablir plus de protection aux frontières et plus de place à la politique nationale plutôt qu’à la politique européenne.

Sur cet objectif, exprimé par plusieurs des candidats Front National, des agriculteurs ont rappelé que si certes il y a une «question vis-à-vis de l’Europe», il faut également rappeler que «le secteur agricole français reste exportateur de matières premières agricoles et de produits agro-alimentaires vers les autres pays européens».

Pour d’autres candidats, la question européenne est plutôt celle de l’amélioration des dispositifs réglementaires européens et l’amélioration des règles d’harmonisation. D’autres candidats, notamment Les Républicains, sont très attachés à la question de la simplification administrative. D’autres encore (Front de Gauche) ont fait part de leur opposition au Tafta et au CETA. Globalement, tous ont déploré la surtransposition française excessive des normes européennes.

Un partage avec les agriculteurs

Un autre objectif de cette journée était de recueillir les engagements des candidats en faveur de l’agriculture. Tous ont promis de travailler avec les agriculteurs après leur élection. À cet effet, le principe de réunions régulières organisées au plan départemental a été acté.

Des propositions plus spécifiques ont, également, été exprimées dans certaines circonscriptions. Nous avons relevé celle d’Alexis Mancel d’organiser un conseil de circonscription réunissant les représentants de la population afin de partager et porter les préoccupations territoriales et dans lequel serait donc présents des agriculteurs. Autre proposition, celle de Luc Soisson, à savoir la suppression du monopole de la MSA et de Groupama. Ou l’idée de Michel Guiniot qui consiste à développer des labels territoriaux.

De quoi alimenter les futures rencontres que la FDSEA ne manqueront d’organiser avec les heureux élus.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui