L'Oise Agricole 04 juin 2015 à 08h00 | Par Oise Agricole

La reprise se fait attendre en Picardie

L'insee Picardie a dressé le bilan économique 2014 de la région. Ce qu'il faut retenir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Marie Annick Carré

En 2014, les freins de la croissance française semblent se desserrer mais pas encore pour l'économie picarde.Pour preuve :

o La dégradation de l'emploi salarié se poursuit. La région a perdu 5 000 emplois, soit un recul de 1,4%, comparable à celui des deux années précédentes. L'écart avec la France métropolitaine (-0,5%) se creuse un peu plus.Même si la construction et l'industrie concentrent l'essentiel des pertes d'effectifs, tous les secteurs d'activités sont en recul.

o Le taux de chômage repart à la hausse. En 2014, le taux de chômage a augmenté de 0,2 point en Picardie. Fin 2014, il s'établit à11,7% contre 10% en France métropolitaine. La Picardie reste parmi les régions les plus marquée par les difficultés du marché du travail. Cela concerne tout particulièrement l'Aisne où le taux de chômage atteint 14,1%.

o Le chômage de longue durée s'aggrave.En 2014, les chômeurs de longue durée représentent47,4% des demandeurs d'emploi contre 43,2% en France. Ils ont une nouvelle fois progressé plus vite : + 5,1% contre + 2,4% pour les inscrits depuis moins d'un an.

o Légère baisse de la création d'entreprises. Les créations d'entreprises accusent une légère baisse pour la quatrième année consécutive(-0,2%) alors que la tendance s'est inversée au niveau national (+2,6%).

o Une conjoncture difficile dans la construction et l'industrie La baisse de la construction de logements se poursuit en 2014 en Picardie : recul de 17% des autorisations et de 8% des mises en chantier par rapport à 2013. Ce contexte se traduit par un chiffre d'affaires en repli, des pertes d'emploi et des entrepreneurs du BTP qui investissent encore moins. Avec une évolution de - 0,4% entre2013 et 2014, le chiffre d'affaires des entreprises industrielles s'est quasiment stabilisé en 2014. Mais la situation reste fragile pour l'en-semble des secteurs. En effet, l'emploi continue de diminuer : 103 000 emplois salariés fin2014, soit 2 000 de moins en un an.

o Un bilan moins terne dans l'agriculture La campagne agricole 2013-2014 avait démarré dans de mauvaises conditions en raison des épisodes pluvieux du mois d'octobre. L'hiver particulièrement doux a permis aux cultures d'hiver de continuer leur développement et le rendement en blé tendre s'est finalement maintenu au même niveau élevé qu'en 2013. Par ailleurs, le cours du lait a pour-suivi une tendance haussière favorable au maintien du cheptel laitier.

o Une année mitigée pour le transport et le tourisme L'emploi dans le secteur des trans-ports et de l'entreposage recule légèrement en 2014. À l'inverse,les immatriculations de voitures particulières augmentent de 9%et l'aéroport de Beauvais-Tillé, en dépassant la barre des 4 millions,n'a jamais transporté autant de voyageurs. La fréquentation des hôtels picards baisse de 1,2% par rapport à 2013,impacté par la désaffection de la clientèle d'affaires. Cependant,soutenu par la clientèle étrangère,le taux d'occupation dans l'hôtellerie picarde progresse légèrement alors qu'il stagne en France.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui