L'Oise Agricole 29 juin 2017 à 08h00 | Par Florence Guilhem

La reprise de l'économie s'amplifie dans les Hauts-de-France

Le 22 juin, l'Insee Hauts-de-France présentait le bilan économique de la région pour l'année 2016. Revue en détail.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
21 100 mises en chantier ont été lancées en 2016, soit + 6,4 % sur un an.
21 100 mises en chantier ont été lancées en 2016, soit + 6,4 % sur un an. - © Agence de presse

La croissance économique est de retour. Que l'on se projette à l'échelle internationale, dans la zone euro, en France ou à l'échelle de la région, les indicateurs sont au vert. Hausse du produit intérieur brut (PIB), progression de l'emploi, de la consommation... Certes, on n'atteint pas des sommets vertigineux mais, dans ce contexte, l'économie s'améliore, et notre région en profite.

Premier indicatif : le marché du travail. Les effectifs de l'emploi salarié, principalement marchand, poursuivent leur progression. Ce sont 12 400 emplois qui ont été créés dans les Hauts-de-France en 2016, contre 2 300 seulement l'année précédente. Cette embellie profite à tous les départements. La hausse la plus importante est enregistrée dans le Nord (+ 1,3 %), soit 8 000 emplois supplémentaires. Suivent l'Oise et la Somme, avec respectivement + 1 % et + 0,9 %. L'Aisne et le Pas-de-Calais ferment la marche avec une hausse de 0,5 %. Comme en 2015, l'augmentation du nombre de salariés du secteur privé marchand en 2016 est portée par l'intérim (+ 10 200) et par les services marchands (+ 7 900).

Si le commerce reste relativement stable, l'industrie et la construction ne cessent, elles, de perdre des emplois, respectivement - 5 000 et - 2 000, sauf dans la Somme pour la construction. Conséquence : sur le front de l'emploi, le chômage continue de se réduire et concerne 12,1 % de la population active régionale fin 2016. Mais les Hauts-de-France restent cependant la région métropolitaine la plus touchée par le chômage. Celui-ci baisse néanmoins dans tous les départements de la région, plus modérément dans l'Oise (- 0,1 point) et plus fortement dans le Pas-de-Calais (- 0,6 point).

Les secteurs moteurs

Le secteur tertiaire marchand (+ 2,4 %) est le principal responsable du dynamisme de l'économie régionale sous l'effet d'un recours accru à l'intérim (+ 17,3 %) et de la bonne tenue de l'emploi dans les secteurs de l'hébergement et de la restauration (+ 3,9 %), ainsi que de l'information et de la communication (+ 3,5 %). Dans ces secteurs, les créations d'entreprises ont été dynamiques en 2016. Bonne année également pour le transport avec une hausse de l'emploi de 1,4 %. Le nombre d'immatriculations dans la région progresse de nouveau (+ 7 % avec 333 615 véhicules immatriculés en 2016) et le transport routier de marchandises repart à la hausse.

Pour ce qui est du transport aérien, le volume de passagers de l'aé-roport de Lille-Lesquin progresse (+ 15,2 %), porté par les vols low cost et le délestage d'une partie du trafic de Bruxelles-Zaventem, pénalisé par les attentats de mars 2016. Un repli est à noter, en revanche, pour l'aéroport de Beauvais-Tillé (- 7,7 %). Autre repli : celui du trafic fluvial, en baisse de 3,6 % par rapport à 2015. Une baisse qui s'explique par le repli du fret issu de la filière agro-alimentaire et de l'activité pétrolière, notamment à destination de Dunkerque.

Enfin, si la construction continue à perdre des emplois, la reprise du secteur s'amorce avec notamment une progression de + 16 % des réservations en un an pour la vente de logements neufs. 25 800 permis de construire ont été déposés (+ 17,2 % par rapport à 2015), 21 100 mises en chantier lancées (+ 6,4 % sur un an) et 5 872 ventes immobilières ont été réalisées (+ 32,9 % par rapport à 2015).

Rebond des créations d'entreprises

Le nombre de créations d'entreprises progresse de 2,2 % dans les Hauts-de-France. Ce sont 32 895 entreprises qui ont été créées en 2016, essentiellement des sociétés et des entreprises individuelles. Mais cette hausse ne profite cependant qu'aux départements du Nord et de l'Oise (respectivement + 7,9 % et + 2 %). Dans les départements du Pas-de-Calais et de l'Aisne, le nombre de créations d'entreprise est, lui, en baisse de 6,3 % et de 5,3 %. Le département de la Somme enregistre quant à lui un plus faible recul (- 2 %).En revanche, les créations d'en-treprises individuelles sont en progression dans l'ensemble des départements. Cette hausse est importante dans l'Aisne (+ 10,2 %).

Dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais, la hausse est plus modérée, de l'ordre de 0,4 %. Dans l'Oise, elle est de 8,2 % et dans la Somme de 3,6 %.C'est principalement le secteur des services qui est à l'origine de la création d'entreprise, soit plus de 50 %. La part de créations dans les services aux entreprises (+ 29 %) est plus forte que celle des services aux particuliers (+23 %). Autre secteur porteur, celui du commerce, transport, hébergement et restauration, qui pèse 31,5 % dans la création d'entreprise. Si les départements de l'Oise et du Nord se distinguent par une hausse marquée de ces créations d'entre-prise, respectivement + 13,3 % et + 7,9 %, la Somme, elle, affiche un recul important, soit - 11,4 %.Toujours en matière d'entreprises, les défaillances d'entreprises dans les Hauts-de-France sont en recul de 2 % (4 702 défaillances), même si le département de l'Oise fait exception (+ 6,1 %). Ce sont le Pas-de-Calais et la Somme qui en-registrent les meilleurs résultats, avec respectivement - 11 % et - 10,6 %, suivis par l'Aisne (- 8 %) et le Nord (- 7,8 %).

Comme en 2015, plus de deux défaillances sur cinq (41 %) concernent le secteur commerce, transport, hébergement et restauration, mais la baisse des défaillances touche tous les secteurs d'activité, à l'exception des services aux entreprises et aux particuliers, où elles progressent respectivement de 3,2 % et 1,3 %.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui