L'Oise Agricole 07 octobre 2013 à 11h09 | Par Xavier Téterel

La logette, un couchage à bien penser

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au même titre que le confort des animaux, le confort de travail des éleveurs doit être recherché lors d’un nouvel investissement.
Au même titre que le confort des animaux, le confort de travail des éleveurs doit être recherché lors d’un nouvel investissement. - © OA

Depuis quelques années, on constate dans l’Oise une importante augmentation de la taille des élevages laitiers. Ainsi, le logement en aire paillée très confortable pour les vaches, mais coûteux en mécanisation et en temps de travail, laisse progressivement la place à des logements en logettes, plus adaptés à la gestion des grands troupeaux. Plusieurs raisons : animaux plus calmes et plus propres, économie de paille, diminution des coûts de mécanisation, meilleure maîtrise des mammites d’origine environnementale.

Le couchage en logette est donc un logement appelé à se développer ; toutefois, sa conception nécessite de la rigueur. Dans certaines conditions, ce mode de couchage peut devenir critique.

La réussite d’un logement en logette repose sur une interaction entre conception du logement et sa mise en œuvre, conduite du troupeau (alimentation, soins…) et pratiques d’élevage.

Des logettes mal conçues ou mal réglées, ce qui est encore courant, engendrent des lésions, des temps de repos insuffisants, des boiteries… Souvent, ces désordres se cumulent avec d’autres dysfonctionnements, alimentation, problèmes sanitaires. Les conséquences économiques peuvent devenir conséquentes.

à la conception, la réussite d’un logement en logettes passe donc par le respect de préconisations précises sur la largeur des logettes, le réglage de la barre au garrot et de l’arrêtoir au sol, les hauteurs de seuil, la qualité des matériaux de couchage.

Dans une stabulation en fonctionnement, si l’éleveur constate des anomalies, un diagnostic devra être réalisé par un conseiller bâtiment qui pourra évaluer l’importance du défaut de logement et si nécessaire, proposer un plan d’action avec des solutions parfois peu coûteuses.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui