L'Oise Agricole 05 octobre 2017 à 09h00 | Par Dorian Alinaghi

L’élevage s’unit avec LaSalle

Les 21 et 22 octobre, UniLaSalle fait son festival à Beauvais. Une association d’étudiants ingénieurs vous invite sur le campus pour vous faire découvrir l’univers de l’agriculture et notamment de l’élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Plus de 50 bovins seront présentés au concours d’excellence d’animaux de boucherie. (© Chloé Girka)  © Chloé Girka  © UniLaSalle

Ce sont 42 étudiants en agriculture qui ont décidé d’embarquer dans l’aventure «de la Terre et de l’élevage». Amoureux du milieu agricole, ces derniers désirent créer un événement centré sur le monde agricole et ainsi attirer le grand public, passant du professionnel aux étudiants, mais aussi à la famille. Cette manifestation, devenue incontournable depuis quatre ans, anime le territoire du Beauvaisis. Le Festival de la Terre et de l’élevage a été créé, à l’origine, par deux associations, Agreenov et Vach’Expo. Le but était d’allier sur une même lieu un pôle végétal et animal.

«Nous voulons faire perdurer l’événement. Les éditions précédentes ont très bien marché mais cette année, nous essayons d’aller encore plus loin. Nous souhaitons, nous futurs agriculteurs, montrer et prouver au public la passion qui nous anime et notre amour pour la terre.» explique Gautier Aubry, étudiant et organisateur du festival.

Une montée en puissance du pôle animal

Le secteur de l’élevage possède une mauvaise image dans notre société actuelle. Le but du festival est d’en redorer le blason de ce secteur que ce soit les pratiques de l’élevage, la consommation et l’impact environnemental. Il s’agit de promouvoir le métier d’agriculteur et de l’éleveur. Pour cela, le public pourra assister à plusieurs concours. Le premier, appelé «concours d’excellence d’animaux de Boucherie», dévoilera plus de 50 bovins d’excellence, de sept races différentes venant des quatre coins du Nord de la France comme le Bleu Blanc Belge, la Charolaise, la Rouges de prés et bien d’autres.

Par la suite, les bovins primés seront mis en vente. Le deuxième concours sera dédié à la filière lait. Sur un ring positionné à l’intérieur du gymnase d’UniLasalle, il sera axé sur l’excellence génétique des animaux. De plus, ce concours sera accompagné d’une compétition de génisses laitières qui exposera environ 30 race Prim’Holstein.

Les animaux seront jugés par un juge de qualité agréé par Prim’Holstein France. Pour le troisième concours, les jeunes seront mis sur le devant de la scène. En effet, le «concours du jeune présentateur» permettra aux jeunes de défiler avec leurs animaux. Ils seront, ensuite, notés sur leur aisance à manipuler leur bête.

Des animations ludiques

Le festival sera également animé par de nombreuses conférences sur des thèmes comme l’optimisation du pâturage ou bien la diversification et la transformation. Un ring intérieur sera libéré afin que des professionnels du monde agricole puissent venir s’exprimer et répondre aux questions du public pour expliquer l’évolution et les problématiques du métier.

De plus, des machines agricoles seront exposés sur le parking du Canada. «Cela permettra au public de voir les immenses machines agricoles, et pour les agriculteurs de s’informer sur les dernières nouveautés. Nous espérons juste que la météo sera au beau fixe afin de pour faire des démonstrations de matériels sur des parcelles d’essais» souligne Gautier Aubry. Outre ces machines, une exposition sera en continu et ouverte au public.

Il s’agit d’une collection de l’institut UniLaSalle concernant des graines, des planches d’herbier, des plaquettes de bois : «cela permettra, par exemple et de manière ludique, d’intéresser les plus jeunes aux petites bêtes, ravageurs de cultures ou aux animaux du sol» affirme-t-il.

De surcroît, une démonstration de contention d’animaux aura lieu en lien avec la Mutualité sociale agricole. Cela va permettre de montrer la manipulation des bovins. «Ici, il est question de confirmer au public le respect que les agriculteurs ont envers les animaux. Dès lors, on montrera comment manipuler des génisses laitières, confectionner différents types de licols, faire coucher l’animal et le faire se relever…

Il y aura également de la pédicure bovine.» précise Gautier Aubry. D’ailleurs, à côté de toutes ces animations, il y aura quelques stands présentant des produits du terroir. «Avec cet événement, nous voulons montrer l’excellence de l’agriculture française. Nous espérons avoir beaucoup de visiteurs pour donner une autre vision de l’agriculture, celui du respect de nos terres et de nos animaux.» conclut-il.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,