L'Oise Agricole 25 avril 2018 à 17h00 | Par Dorian Alinaghi

L’arbre à poule aux œufs d’or

Une exploitation de permaculture en plein centre du village de Villers-Saint-Paul a reçu le label Bienvenue à la ferme mais aussi est lauréate du concours Fermes d’avenir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Vous trouverez des partages de savoirs ainsi que des rencontres chaleureuses et humaines avec l’arbre à poule.
Vous trouverez des partages de savoirs ainsi que des rencontres chaleureuses et humaines avec l’arbre à poule. - © Dorian Alinaghi

Véritable poumon vert au cœur de la ville de Villers-Saint-Paul, la ferme de 12.000 m2, l’Arbre à poule, a ouvert ses portes aux visiteurs depuis 9 ans et leur cahier de réservations affiche déjà complet des semaines à l’avance. Magali Haring, responsable des animaux et de l’accueil à l’Arbre à poule, et Patrick Mancheron, enseignant en maraîchage biologique et en horticulture au lycée de Ribécourt dans l’Oise, souhaitent valoriser une agriculture toute particulière, la permaculture.

Elle consiste à construire des installations humaines durables et résilientes. Elle va donc pouvoir intégrer l’ensemble des bonnes pratiques de l’agriculture biologique et de l’agroécologie mais également les énergies renouvelables, l’écoconstruction… Ses applications sont multiples. «Avec ma femme, nous sommes exploitants agricoles depuis janvier 2016. On a repris la ferme familiale afin de relancer l’activité car on est des amoureux des l’agriculture et de la nature. Mais ici, on vit sur le principe de la permaculture. Nos produits sont cultivés sans pesticides, sans engrais chimiques, dans le respect du vivant, animal comme végétal. Toujours à la recherche de la performance écologique : notre finalité principale est de vivre en ayant l’impact environnemental le plus faible possible. On n’utilise aucune machine, tout se fait à la main. En moyenne, j’utilise 20 l de carburant par an. On s’inspire de l’écosystème de la nature et avec la nouvelle technologie, nous arrivons à nous adapter et à produire plus d’énergie que nous n’en consommons. Il s’agit de concevoir méticuleusement des systèmes agricoles productifs en intégrant et en reliant le mieux possible tous les éléments du système. Ainsi, on favorise les synergies, on optimise les ressources, on réduit au maximum les dépenses énergétiques… Il s’agit donc de concevoir un système productif exploitant au mieux les caractéristiques des écosystèmes naturels que sont la diversité, la stabilité, la résilience, la forte productivité… Dans un système permaculturel, chaque élément remplit plusieurs fonctions, il n’y pas de déchets, le sol s’enrichit, les productions sont multiples, le besoin en travail et en énergie diminués» souligne Patrick Mancheron, exploitant agricole.

Entre cochons, ânes, poules, oies, canards, moutons, chèvres, lapins et cochons d’Inde, il y en a pour tous les goûts ! «Notre exploitation est constituée de fruits et légumes, mais aussi de l’élevage. Comme le nom de l’association l’indique, l’arbre représente le végétal qui s’harmonise avec la poule qui est l’animal. Nous ne choisissons pas de spécialisation, nous pensons que ces deux univers de l’agriculture se marient très bien ensemble.» affirme Patrick.

Aujourd’hui, les productions se développent et légumes, fruits, œufs et laine sont commercialisés en vente directe sur le site ainsi que quelques animaux reproducteurs à destination de fermes pédagogiques partageant les mêmes valeurs.

Une poule pédagogique et accueillante

Pour tous publics selon les activités, l’exploitation accueille tout le monde afin de faire découvrir la magie de la nature et de la production agricole. Les visites pour les groupes : comme les collectivités, les crèches, les scolaires, les centres sociaux, les personnes âgées, les clubs, les associations, etc. ont lieu toute l’année sur réservations, y compris pendant les week-ends et vacances scolaires. Il s’agit d’une visite guidée de la ferme, avec une approche de l’animal, mais aussi une animation autour de l’apiculture. «Les visites sont soit le matin, soit l’après-midi. C’est ma femme qui se charge d’organiser, auprès d’écoles et de centres de loisirs, des animations pédagogiques pour sensibiliser le public aux principes de la vie animale et végétale. De plus, chaque mois, une grande animation est planifiée à la ferme sur des thèmes saisonniers, comme par exemple la découverte des ruches et du travail du miel.»

Outre ces animations, l’Arbre à poule accueille les moins et plus curieux, mais aussi les wwoofers qui ne travaillent pas mais découvrent le monde agricole ou font du tourisme dans leurs gîtes. «On est déjà dans cette idée de partage avec les autres. Les personnes ne perçoivent plus la nature comme avant donc il faut faire en sorte de la refaire découvrir. Nous faisons aussi des formations afin de leur livrer toutes leurs compétences pour créer et animer une activité de ferme pédagogique productive en permaculture.» assure Patrick.

Cet Arbre à poule connaît un véritable succès. Labélisé Bienvenue à la ferme et lauréat du concours Ferme d’avenir, le couple ne compte pas en rester là. Il prévoit de réaliser un petit musée composé de vieilles machines agricoles. Les fruits du succès ne tombent pas loin de l’Arbre à poule.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui