L'Oise Agricole 18 juillet 2014 à 08h00 | Par OA

Interculture et couverts végétaux

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © OA

Le principe est inchangé : afin de limiter le risque de lixiviation des nitrates durant la période pluvieuse à l’automne, la couverture des sols est obligatoire pour toutes les parcelles en zone vulnérable.

 

Nouveau en interculture longue :

Les types de couverts autorisés : CIPAN pour une durée minimale de deux mois, avec un destruction au plus tôt le 1er novembre*, culture dérobée, repousses de  colza denses et  homogènes,repousses de céréales denses et homogènes dans la limite de 20 % des surfaces en interculture longue, broyage fin des cannes de maïs grain, de sorgho ou de tournesol suivi d’un enfouissement dans les 15 jours qui suivent la récolte.

Dérogations à l’implantation d’un couvert :

- si la culture précédente est récoltée après le 5 septembre (sauf derrière maïs grain, sorgho, tournesol) ;

- si un travail du sol est nécessaire pour détruire des adventices ou lutter contre les limaces (ce cas doit faire l’objet d’une déclaration auprès de la DDT) ;

- si le taux d’argile est supérieur à 37% ;

- sur les îlots culturaux sur lesquels certains épandages de boues de papeterie sont réalisés.

Si l’agriculteur utilise l’une des dérogations ci-dessus, il doit calculer le bilan azoté post-récolte de la parcelle concernée et l’inscrire dans son cahier d’enregistrement.

Destruction chimique interdite sauf pour les îlots en TCS (techniques culturales simplifiées), îlots destinés à des légumes, maraîchage, porte-graines et pour les îlots infestés par des adventices vivaces (ce cas doit faire l’objet d’une déclaration auprès de la DDT).

 

*Pour les îlots culturaux avec un taux d’argile supé- rieur à 30%, ou pour un couvert monté à floraison, la destruction est possible à partir du 15 octobre.

 

Nouveau en interculture courte :

Entre un colza et une culture d’automne, les repousses de colza doivent être maintenues au moins un mois. Sur les îlots culturaux infestés par le nématode Heterodera schachtii et recevantdes betteraves, les repousses peuvent être détruites au bout de 3 semaines.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui