L'Oise Agricole 26 septembre 2013 à 16h51 | Par Adeline LEVY

«Il y aura des opportunités à saisir»

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Thierry Fraiture,président de l’Association des producteurs laitiers du Bray
Thierry Fraiture,président de l’Association des producteurs laitiers du Bray - © OA

«La coopérative Agrial a marqué son intérêt pour un développement de son activité lait en se rapprochant de Senoble pour créer Senagral, dont elle est aujourd’hui actionnaire majoritaire.
Mais, au-delà de Senagral, le projet avec Eurial montre une dynamique de croissance, à la fois en volumes sur l’étendue du territoire national, mais aussi sur différents produits comme le lait de chèvre ou différents marchés, notamment à l’export.


Dans ce projet d’entreprise, les producteurs Senagral, qu’ils soient du Vimeu ou des autres bassins, se posent des questions. Certes, Senagral a des marchés spécifiques, mais allons-nous devoir rester cloisonnés dans le futur ? Cloisonnés dans les volumes, cloisonnés dans les prix, cloisonnés dans les perspectives.
Ce que nous défendons dans ce projet, c’est qu’’il doit pleinement et équitablement intégrer les producteurs Senagral.
Dans la volonté de développement du groupe Agrial-Eurial, on ne peut pas imaginer rester une pièce rapportée.


Je préfère pour ma part être partie prenante dans un groupe en croissance, cela laisse des perspectives, mais ce sera à nous de savoir les saisir : on nous proposera des volumes, sans doute, mais si on ne les produit pas, au sein même du groupe, il y aura des producteurs pour le faire.
Certes, notre région est plutôt en recul de production mais, à condition de rester motivé et rigoureux, chacun peut envisager positivement l’avenir. On l’a vu en betterave dans le secteur, quand il y a de la motivation sur le terrain, il y a de la croissance.
Et quand il y a de la croissance, il y a de la place pour tout le monde.


Le rôle sera alors pour l’association de préserver la durabilité entre volume et prix, le tout sans occulter la politique des soutiens qu’il nous faut défendre dans les prochains mois pour le secteur de l’élevage laitier.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui