L'Oise Agricole 21 septembre 2017 à 10h00 | Par Dorian Alinaghi

Il est temps d’empailler votre maison

Une formation à Beauvais a permis à de nombreuses personnes d’apprendre la construction de sa maison en paille.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ils vous attendent pour vous permettre de construire votre petit nid douillet en paille.
Ils vous attendent pour vous permettre de construire votre petit nid douillet en paille. - © Dorian Alinaghi

Il ne s’agit pas de celle d’un des trois petits cochons. Ici, cela concerne de bâtir votre propre maison en paille. Ne vous inquiétez pas ; cette dernière ne risque pas de s’envoler.

Cette formation était en grande partie pratique. Le but était de transformer un matériel agricole en matériel de construction. Les stagiaires pouvaient donc comprendre tout le cheminement de la construction en paille, de manière autonome ou non.

«On commence une série de réflexions sur le débouché des matériaux agricoles notamment dans la construction. Cela fait de nombreuses années que l’on travaille sur le lin et le miscanthus mais ces idées ont du mal à émerger. On a donc pris le problème à l’envers  : partons d’un matériaux simple, très connu et abondant, qui est la paille. De plus, afin de m’accompagner dans ce projet, j’ai eu la chance de rencontrer Frédéric Cousin qui est un expert dans la construction paille. On a lancé cette idée, tout a fonctionné et on est en train de construire une belle aventure tout en paille bien évidemment.» explique Xavier Téterel, conseiller à la chambre d’Agriculture.

L’avantage de ces maisons en paille, c’est qu’elles sont très confortables, dans le sens où on n’utilise très peu le chauffage par rapport à une maison traditionnelle. On y trouve un certain confort, une très bonne humidité, et une isolation acoustique intéressante. Qui plus est, étant donné que la paille est un élément naturel et neutre, il n’y a donc aucune émission de polluant.

Mais la maison en paille a d’autres atouts dans sa manche. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le risque d’incendie est très faible.

En effet, la paille est tellement compressée dans les bottes, pesant de 18 à 20 kilos, que la présence d’oxygène est quasi-nulle. «Il y a eu des tests effectués par un organisme de la certification du bâtiment, le CSTB, qui prouvent qu’il y avait une résistance au feu de plusieurs heures. C’est pratiquement l’équivalent d’un parpaing. De plus, les rongeurs ne peuvent pas s’infiltrer dans les ballots de paille, elles sont beaucoup trop denses. A la limite, il sera plus facile pour les rongeurs de s’immiscer dans du polystyrène ou de la laine de verre que dans de la paille.» souligne Xavier «Mais il ne faut surtout pas négliger l’aspect social. On fait travailler des agriculteurs, des artisans, des auto-constructeurs. De surcroît, on fait du bâti sein avec des matériaux locaux. L’argile vient du Pays-de-Bray et elle est traitée à la briqueterie deWulf à Allonne. Le bois arrive de Crèvecœur-le-Grand, et la paille de Balagny-sur-Thérain.»

Ces projets de constructions sont plus adaptés à la campagne parce que cela demande énormément d’espace pour manipuler les ballots. Mais il est tout à fait possible de bâtir en zone urbaine. L’épaisseur des murs est de la même taille qu’une maison passive. Par contre, on doit noter deux causes à anticiper lors de la construction.

La première est de trouver un bon agriculteur et surtout qu’il soit sensible à ce projet de construction. Le deuxième est bien évidemment le climat. Il faut éviter de débuter la construction en hiver et lorsqu’il y a beaucoup d’humidité. La construction en paille ne va pas révolutionner la maison de demain mais c’est une nouvelle solution de construction, confortable et sensible à l’environnement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui