L'Oise Agricole 08 octobre 2013 à 10h57 | Par Gaëtan Leborgne

Herbe : adapter les chargements des parcelles

Elevage De l’observatoire régional «à la pointe de l’herbe»

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Outre de la gestion de l’herbe qui pousse encore un peu, il faut se préoccuper du désherbage des prairies si elles sont sales, et il faudra alors prévoir un sursemis au printemps
Outre de la gestion de l’herbe qui pousse encore un peu, il faut se préoccuper du désherbage des prairies si elles sont sales, et il faudra alors prévoir un sursemis au printemps - © OA

Cette semaine, la pousse de l’herbe a été limitée à 0,5 cm. à part dans les zones de côteaux, les parcelles ne sont pas grillées mais le manque d’eau est réel. On constate néanmoins un reverdissement des parcelles récemment fauchées. Les pluies des derniers jours sont donc bienvenues.

Attention au pâturage car on constate une forte présence d’azote soluble dans les feuilles ; observez surtout dans les jeunes semis sous-couvert.

Il reste encore quelques parcelles qu’il faudra récolter avant l’hiver ; l’enrubannage semble être le mode de récolte le plus envisageable.

 

Désherbage

Bien qu’il faille s’interroger sur les causes du salissement et agir sur l’entretien, le pâturage, les dates de fauche ou encore la fertilisation, le recours à une intervention chimique permet de gagner du temps.

Pour une meilleure efficacité, il faut attendre 10 jours de repousse et traiter avec une hygrométrie de 70 % et une température de 10 °C minimum.

Il ne faut pas intervenir sur les jeunes prairies de cet été mais plutôt sur prairies permanentes.

- Si le salissement est faible, l’utilisation d’hormone peut suffire : 2-4 D contre le chardon ou MCPA contre renoncules.

- Si par contre il y a beaucoup de chardons et de rumex, il faut renforcer l’action de ces produits par le clopyralid et le fluroxypyr.

Dans tous les cas, il faudra envisager un sursemis au printemps prochain afin de combler les vides.

Cas de la luzerne : Attendre le repos végétatif pour intervenir sur les semis de cet été.

 

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,