L'Oise Agricole 20 mars 2014 à 08h00 | Par L'Oise Agricole

Filières - Nouveaux débouchés pour le bois picard

Grâce à l'innovation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’Oise est le département le plus boisé de Picardie : la forêt occupe 23 % du territoire isarien. 70 % de la forêt de l’Oise appartient à des forestiers privés.
L’Oise est le département le plus boisé de Picardie : la forêt occupe 23 % du territoire isarien. 70 % de la forêt de l’Oise appartient à des forestiers privés. - © L'Oise Agricole

Douzième région française en volumes de bois récoltés, la Picardie se distingue par des essences feuillues de qualité (chêne, hêtre, peuplier…). Mais comme toutes les régions de forêts feuillues, elle souffre de la raréfaction des débouchés traditionnels de bois locaux (construction, ameublement…) au profit, parfois, de bois importés ou de résineux provenant d’autres régions françaises et souvent d’autres matériaux tels que le métal ou le plastique.
Une majorité de grumes picardes est aujourd’hui exportée pour alimenter la demande croissance de pays en voie de développement.
Malgré ces difficultés, la filière bois-forêt multiplie les initiatives pour rebondir, en recherchant de nouveaux produits et de nouveaux usages du bois.

Bois chauffé
C’est le cas de la société Bois durable de Picardie, à Brie, près de Péronne dans la Somme, qui produit désormais du bois chauffé de peuplier. Depuis plus d’un an, elle rend le matériau durable, stable dans le temps et résistant aux intempéries et aux insectes xylophages par un procédé thermique, économe en énergie et écologique.
Les bois utilisés sont récoltés dans les peupleraies picardes et certifiés issus de plantations gérées durablement.
Les produits ont d’ores et déjà été mis en œuvre dans le cadre de nombreux projets de construction ou de rénovation. L’entreprise s’est essentiellement positionnée dans la production de matériaux  pour le bardage extérieur afin notamment de répondre aux besoins croissants en rénovation.
La Société Bois durable de Picardie a investi 1,2 million d’euros dans ce projet. Elle a bénéficié d’une aide de 314.000 euros de l’État et de 150.000 € du Conseil régional.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui