L'Oise Agricole 24 décembre 2013 à 08h00 | Par Adeline LEVY

FCO : vacciner au moins les jeunes et les taureaux reproducteurs

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le bilan des virologies réalisées en 2011 sur les bovins sentinelles (150 en moyenne par département) est sans appel : un nombre conséquent de résultats «non négatifs» démontre que les virus sont toujours présents sur le territoire, en veille chez certains animaux dans notre région. Le bon niveau d’immunité obtenu suite à l’épidémie de 2007-2008 et aux vaccinations successives a permis d’éviter les foyers en 2011, mais cela ne peut durer éternellement.

Le trop faible taux de vaccination sur la dernière campagne (estimé à moins de 40 % des ruminants) va probablement accélérer ce retour de la maladie.

Le conseil est donc de vacciner l’ensemble du troupeau ou, à tout le moins, les génisses qui n’ont pas (ou peu) été vaccinées et n’ont pas rencontré le virus. En système allaitant, les jeunes mâles reproducteurs le seront également pour éviter les stérilités temporaires. On prendra simplement garde d’éviter les périodes d’insémination et, pour les taureaux, de le faire au moins deux mois avant les saillies.

 

Un nouveau virus ?

On nous annonce de plus une nouvelle menace : le virus de Schmallenberg !

Virus exotique et transmis par des insectes (comme la FCO), il a été identifié cet été en Allemagne (d’où son nom) et circule également aux Pays-Bas et en Belgique.

Il provoque des atteintes fébriles chez les ovins et les bovins, ainsi que des diarrhées et avortements ; il conduirait enfin à la naissance de veaux et agneaux malformés (hydrocéphalie…) ou présentant des troubles nerveux. L’administration vétérinaire appelle à la vigilance et les praticiens ont reçu toutes les informations utiles pour la confirmation d’un cas (prélèvements, laboratoire de référence).

À noter qu’aucune mesure de police sanitaire n’est envisagée pour le moment.

Le GDS reste à votre disposition pour tout complément d’information.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui