L'Oise Agricole 22 juin 2017 à 08h00 | Par Dorian Alinaghi

Elvea 60 reste sur une note positive

L’Assemblée générale d’Elvea 60 s’est tenue le 16 juin chez M. et Mme Laurent Inglard afin de dresser un rapport sur l’activité de la structure.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’Assemblée Générale d’Elvea 60 a rassemblé plus d’une cinquentaine d’éleveurs.
L’Assemblée Générale d’Elvea 60 a rassemblé plus d’une cinquentaine d’éleveurs. - © Dorian Alinaghi

Malgré la situation compliquée des éleveurs (L214, ONG contre la violence animale…), certains arrivent toutefois à tirer leurs épingles du jeu. C’est le cas d’une cinquantaine d’éleveurs qui se sont réunis chez Mr et Mme Laurent Inglard à Haucourt pour leur assemblée générale. Elvea 60 a en effet soumis à ses adhérents à un rapport d’activité assez positif.

Le bilan global en 2016, au niveau des filières nationales (exemple : SVA charte des bonnes pratiques), est de 7.600 € de plus-values (5.700 € en 2015), 356 bovins de qualifiés (346 en 2015) et 41 éleveurs (28 en 2015) d’Elvea 60.

Au niveau des filières locales, les résultats sont bien plus importants: avec 131.500 € de plus-values (56.200 € en 2015), 520 bovins, 205 porcs, 27 veaux, 12 agneaux (264 bovins, 150 porcs, 14 veaux, 123 agneaux en 2015) et 80 éleveurs (60 en 2015) concernés. Cette évolution montre l’importance du développement des filières locales.

Elvea 60 continue à travailler en filières locales avec une trentaine de magasins de la grande distribution (+ 8 cette année), mais aussi avec de nombreux partenaires sur l’approvisionnement local en restauration hors domicile.

«Nous nous préoccupons énormément du bien-être animal, que tout soit fait dans les normes afin de proposer un produit de qualité. La présence des éleveurs dans les magasins, les animations que nous réalisons sont très appréciées des bouchers, des consommateurs et des patrons. C’est grâce à l’implication de chacun d’entre nous que notre filière pourra perdurer» ajoute Francis Camus, président de l’association des éleveurs de l’Oise.

De la viande pour tous

Depuis 18 mois, ce nouveau projet consiste à commercialiser de la viande des producteurs locaux aux collectivités, et plus particulièrement aux cantines des collèges. Cet essai, suivi par Pauline Petit, en contrat d’apprentissage à Elvea 60, a fourni de bons résultats. Cela a permis de valoriser la filière viande, mais aussi de proposer des produits de qualité au sein des écoles.

Jean-Luc Poulain, président de la Chambre d’agriculture, félicite le domaine de l’élevage qui arrive toujours à tenir le cap : «le milieu agricole est difficile et complexe; notamment au niveau économique et climatique. Mais les éleveurs arrivent encore à nous surprendre. Il est rare de voir une telle augmentation du volume d’activité. Je suis fier de voir une filière qui continue à fournir des résultats positifs. Bravo pour ce que vous faites !»

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,