L'Oise Agricole 13 mars 2015 à 08h00 | Par Bernard Leduc

Élections départementales : le mode de scrutin a changé

Les Français sont tous appelés aux urnes pour les élections départementales, les dimanches 22 et 29 mars prochains. Anciennement appelées élections cantonales, elles vont amener à élire, dans chaque canton nouvellement constitué, les membres du Conseil départemental (ex Conseil général).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Conseil général de l'Oise

Depuis 2013, la carte des cantons français a été entièrement bouleversée. Ceux-ci sont passés de 4.055 à 2.054 - 41 à 21 cantons dans l’Oise - et le mode d’élection des conseillers départementaux a également changé.

Parité
La loi prévoit l’élection de deux conseillers départementaux par canton. Les candidats se présentent devant le suffrage, constitués en binômes, chaque binôme étant composé d’une femme et d’un homme. Une fois élus, les deux membres du Conseil départemental exerceront leur mandat indépendamment l’un de l’autre.

Aujourd’hui, les femmes ne représentent que 13,8 % des élus dans les conseils généraux, deux assemblées départementales ne comptent même encore aucune femme élue. Demain en France, la parité sera donc exactement assurée.

Dans l’Oise, le Conseil général dans sa composition actuelle compte 4 femmes, sur un total de 41 conseillers généraux, ce qui fait un peu moins de 10 %, en-deçà donc de la moyenne nationale. Après le renouvellement de fin mars 2015, cette assemblée comptera 21 femmes et 21 hommes.

Découpage démographique
Le territoire de chaque nouveau canton est défini sur des bases essentiellement démographiques.
Dans l’Oise, il y a des inégalités démographiques. La population cantonale moyenne était, avant ce nouveau découpage, de 19.600 habitants. L’écart entre la population du canton le moins peuplé, celui de Froissy, qui compte 6.485 habitants, et le plus peuplé, celui de Liancourt, 37.326 habitants , est aujourd’hui de 1 à 5,64. 11 cantons respectent actuellement le principe d’égalité démographique.

Avec cette révision de la carte cantonale, l’écart entre la population du canton le moins peuplé et le plus peuplé n’est plus que de 1 à 1,48. Les 21 cantons s’inscrivent donc dans la fourchette garantissant l’égalité démographique d’un écart maximal de 20 % à la moyenne départementale de 38.266 habitants.
La délimitation des nouveaux cantons tient compte, dans toute la mesure du possible, des cantons préexistants et, de manière subsidiaire, du périmètre des intercommunalités.

Au total, 25 cantons actuels s’inscrivent strictement à l’intérieur du périmètre d’un nouveau canton. 6 autres s’y inscrivent à une commune (ou une fraction de commune) près. Afin de respecter au mieux le principe d’unité communale, la commune de Creil voit ses fractions réunies au sein d’un seul canton.

Les communes de Beauvais et de Compiègne restent les deux seules communes fractionnées.
Concernant la dénomination des nouveaux cantons, le critère généralement retenu a été de leur donner le nom de la commune la plus peuplée.

Scrutin binominal à deux tours
Pour être élu au premier tour, un binôme devra recueillir à la fois la majorité absolue, plus de la moitié des suffrages exprimés (50 % des suffrages exprimés plus une voix) et le quart des électeurs inscrits. Si aucun des binômes ne l’emporte au premier tour, un second tour sera organisé et il faudra alors que le binôme recueille au moins 12,5 % des voix ou, au minimum, la majorité relative.

Élus pour 6 ans, les conseillers départementaux seront désormais renouvelés en intégralité. Ainsi, fin mars, chaque département sera doté de 18 à 82 conseillers - 42 dans l’Oise - en fonction du nombre de cantons qui le composent et donc en fonction de leur démographie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui