L'Oise Agricole 20 novembre 2014 à 08h00 | Par Bernard Leduc

Déneigement des routes : l'aide des agriculteurs à la collectivité

Une convention a de nouveau été signée le 17 novembre entre le Conseil général de l'Oise et la profession agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Yves Rome, président du Conseil génral, Guillaume Chartier, président de la FDSEA, Cédric Soenen, vice-président des JA, représentant Nicolas Caron, et François Mellon, vice-président de la Chambre d’agriculture représentant Jean-Luc Poulain
Yves Rome, président du Conseil génral, Guillaume Chartier, président de la FDSEA, Cédric Soenen, vice-président des JA, représentant Nicolas Caron, et François Mellon, vice-président de la Chambre d’agriculture représentant Jean-Luc Poulain - © Bernard Leduc

«Prêts à affronter les rigueurs de l’hiver» disait le président du Conseil général, Yves Rome, en évoquant la circulation routière dans notre département. Avant la signature de la convention pour cet hiver 2014-2015, il a rappelé que celle-ci existe depuis 10 ans : elle a pour but de mutualiser les moyens de la collectivité et des agriculteurs, qui viennent en appui des services départementaux pour le déneigement de l’ensemble du réseau routier départemental, soit 4.000 km. Il s’agit d’un protocole d’intervention des agriculteurs volontaires, par contractualisation, pour les sécuriser et leur attribuer «une juste indemnisation».

Ce partenariat avec les agriculteurs, appelés surtout à intervenir sur le réseau routier secondaire, a montré son efficacité dans un passé récent, en particulier pendant l’hiver 2010-2011, ou plus récemment, en mars 2013, rappelait Yves Rome. L’action des agriculteurs est cadrée par le Centre routier départemental ; elle vient en renfort des moyens mis en place par le Conseil général.

Les moyens sont opérationnels à tout moment, avec réactivité : 15 crio-pédomètres électroniques, qui mesurent la profondeur du gel dans le sol, complètent les données météo pour anticiper les interventions et faire appel au réseau d’agriculteurs qui aident ainsi à améliorer la sécurité routière et à «assurer la continuité économique», soulignait Yves Rome. Il rappelait aussi l’aide apportée aux communes et intercommunalités, sur le financement à hauteur de 50 % de 231 lames de déneigement achetées par la centrale d’achat Cap Oise. Par ailleurs, l’information aux particuliers et aux entreprises est améliorée, pour donner en temps réel les conditions de circulation, soit sur internet, soit par SMS sur abonnement.

Guillaume Chartier, président de la FDSEA, est également pris la parole avec la signature de cette convention, soulignant l’aide apportée à l’ensemble de leurs concitoyens par les agriculteurs, «principaux acteurs du monde rural et de la ruralité». Il a profité de la présence des élus pour faire remarquer que si les agriculteurs peuvent intervenir pour ce service rendu à la collectivité, c’est parce qu’ils sont équipés de tracteurs assez puissants, qui doivent pouvoir circuler avec leurs équipements : aux élus et aménageurs d’éviter des investissements coûteux qui gênent, voire interdisent, le passage des ensembles agricoles, par des chicanes ou des rétrécissements de voiries.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui