L'Oise Agricole 22 octobre 2015 à 08h00 | Par Action agricole

De forts espoirs dans l’exportation d’une récolte de blé record

Pour soulager une récolte record de 41 Mt de blé tendre, le conseil spécialisé céréales de FranceAgriMer met beaucoup d’espoirs dans l’exportation à destination des pays tiers, qui repose très majoritairement aujourd’hui sur le débouché algérien.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Swalof Weibull

Réuni le 15 octobre, le conseil spécialisé céréales de FranceAgriMer a confirmé la production record française annoncée quelques jours auparavant frôlant les 41 Mt(40,994 Mt). L’estimation de collecte passe ainsi à 37,38 Mt, mal-gré une consommation et un stockage à la ferme portés à 3,6 Mt,en augmentation de 20,8 % sur2014-2015. Avec le stock en début de campagne de 2,52 Mt et les importations (200 000 t), les ressources atteignent 40,15 Mt.

Au chapitre des utilisations, on notera les incorporations dans l’alimentation animale prévues à 5,1 Mt,en hausse de 16 % sur la dernière campagne. Le Conseil envisage une baisse des ventes à l’Union européenne de 4 %, à 7,6 Mt, mais augmente son objectif pays tiers à11,5 Mt. Le total des utilisations atteindrait 35,389 Mt. FranceAgriMer a confirmé sa méthode de cal-cul de stock de report mise en place lors du conseil de septembre pour parvenir à un «stock disponible»de 2,16 Mt, contre 2,43 Mt prévu le mois dernier. La production de blé dur est confirmée en hausse de 22 % sur 2014,avec 1,82 Mt.

Cette forte reprise,après deux campagnes dégradées,devrait permettre une collecte de1,73 Mt. Les exportations vers les pays tiers augmenteraient de 26 %avec 400 000 t, celles à destination de l’Union européenne reflueraient de 16 % avec 800 000 t, et les importations diminueraient pratiquement de moitié, à 100 000 t.Le total des ressources est estimé à1,92 Mt et celui des utilisations à1,87 Mt.

Maïs : une collecte en baisse de 29 %

Avec une production estimée à 12,53 Mt, en hausse de 7,4 % sur2014, la collecte d’orge porterait sur 10,83 Mt, 9,5 % de plus qu’en2014-2015, et le total des ressources progresserait de près de 8 %à 11,87 Mt. Les incorporations dans l’alimentation animale se situeraient au même niveau que la dernière campagne, à 1 Mt, les exportations progressant de quelque 2 %, à 3 Mt vers l’Union européenne et3,7 Mt à destination des pays tiers,notamment vers la Chine. Les disponibilités sont donc larges. La prévision de récolte de maïs grain par FranceAgriMer rejoint celle du ministère de l’Agriculture avec13,02 Mt, en repli de 27,2 % sur2014 et la collecte reculerait de 29 %à 11,45 Mt. Avec des importations maintenues à 400 000 t, et malgré un lourd stock de début de campagne de 2,96 Mt, les ressources sur le marché du maïs ne dépasse-raient pas 14,8 Mt, en baisse de22 % par rapport à la précédente campagne. Au plan des utilisations, les incorporations dans l’alimentation animale tomberaient de 3,7 à 2,9 Mt,les ventes à l’Union européenne chuteraient de 7,5 à 5,1 Mt, et les exportations pays tiers reculeraient de 46 %, à 200 000 t. La différence entre les ressources et les utilisations laisserait un solde de 2,33 Mt,contre 2,96 Mt en fin de campagne2014-2015, en repli de 21 %.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,