L'Oise Agricole 22 février 2018 à 09h00 | Par Christine Grandin

Comment bien végétaliser un étang ou un bassin ?

Petit bassin ou plus grand étang, quelles sont les plantes aquatiques qui créeront un décor et un écosystème équilibré ? Conseils de la pépiniériste spécialiste Christine Verneuil (1).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Aquatiques de berges ou émergentes, oxygénantes ou épuratrices, les plantes de votre bassin sont le gage d’un écosystème équilibré.
Aquatiques de berges ou émergentes, oxygénantes ou épuratrices, les plantes de votre bassin sont le gage d’un écosystème équilibré. - © Pépinière Santonine

Quel est le rôle du végétal dans un bassin ?

Il a d’abord un rôle biologique, car il permet aux animaux de se protéger des prédateurs, de se reproduire en accrochant leurs oeufs à la végétation, d’avoir un tremplin, pour certains, pour sauter dans l’eau.

Le second, c’est le décor que l’on va créer avec ce microcosme entouré d’eau. Un milieu aquatique, même tout petit, donnera de l’eau aux oiseaux, aux papillons, et amènera au jardin toute une micro-faune (grenouilles, libellules, etc.) qui y développera un écosystème de biodiversité.

Il aura aussi son rôle épurateur et oxygénant, le plus important, car les racines des plantes iront chercher la matière nutritive dans l’eau pour créer un équilibre qui fera concurrence à l’invasion des algues, qui elles, de toute façon, coloniseront naturellement ce milieu.

Quelles sont les plantes incontournables pour commencer ?

Il y a trois types de plantes à prévoir impérativement : les oxygénantes qui vivent sous l’eau, les émergentes qui seront épuratrices grâce à leurs racines dans l’eau mais dont le feuillage ou la fleur émergent (entre 0 et 5 cm et jusqu’à 50 cm).

Et puis, le nénuphar (nymphea), qui, avec son feuillage, empêchera l’eau de chauffer au soleil, et donc de voir se développer des algues. Toutes ces plantes aideront l’eau à trouver un équilibre.

Quelles sont vos variétés préférées ?

Il faut considérer leur intérêt : le côté esthétique de la plante, couplé avec ses fonctions épuratrices ou oxygénantes. Je conseille souvent les plus florifères, comme le Pontederia cordata, qui est magnifique, autant pour son feuillage que pour ses fleurs bleu électrique. Cette plante est épuratrice (tiges et feuilles hors d’eau), elle capte l’oxygène de l’air, et ses racines iront chercher la matière organique à épurer.

L’Anemopsis californica, superbe, que j’aime beaucoup aussi, qui développe ses bractées blanches sur très peu de hauteur d’eau. Et bien sûr, les iris d’eau, à la belle floraison légère, qui se déclinent en jaune, rose, blanc ou bleu. Et puis, la Vallisneria americana Mini Twister, une autre oxygénante, mais sous l’eau. La ményanthe, fleurs blanches de printemps ravissantes, tapissantes et émergentes. Certaines plantes, comme les iris, auront aussi une fonction mécanique et retiendront la terre des berges, si c’est un bassin naturel sans bâche ou un étang.

Mais généralement, la plupart des bassins sont bâchés, donc ces plantes n’y auront qu’un rôle d’épuration. Attention, tout de même, car ces florifères sont aussi souvent vigoureuses et ont tendance à s’étendre très vite. Je ne conseillerais donc pas les mêmes pour un bassin que pour un grand étang. Prudence par exemple avec les typhas. Dans un petit bassin, il faudra mettre ces plantes en panier pour les freiner. Dans un étang, on doit quelquefois y aller à la pelleteuse pour les contenir !

Quels sont vos conseils de culture ?

Dès qu’il y a une bâche, mieux vaut mettre vos plantes aquatiques en panier. Il faut aussi un terreau spécial (plus lourd), ou une terre de jardin, si elle n’est ni calcaire, ni sablonneuse. Et surtout, jamais de grand nettoyage de printemps ! Si vous sortez tous les paniers pour récurer à fond la boue du bassin, vous perdrez l’écosystème qui s’est mis en place. Mais on peut diviser les plantes et enlever un peu de boue tous les ans. Cette dernière fera un excellent compost pour le potager.

Informations pratiques

La législation française est relativement précise concernant les piscines, les bassins de baignades naturelles, les étangs (de plus d’un hectare). Seuls ces points d’eau sont concernés par une réglementation précise et détaillée, excluant de fait les bassins d’agréments. Quelques règles de prudence sont cependant à observer afin de garantir la sécurité des plus jeunes utilisateurs du bassin, afin de prévenir tout risque de noyade ou de blessures infligées par une quelconque chute.

À propos de la faune et de la flore, il n’existe pas de législation particulière pour les animaux et les plantes que l’on trouve actuellement dans le commerce. Il faudra cependant se rapprocher des règles relatives aux espèces que vous souhaitez acquérir si vous souhaitez les importer de l’étranger. En effet, certaines espèces protégées ne peuvent être importées en France, et vous risqueriez de vous attirer de gros ennuis dans le cas où, sans autorisation, vous auriez fait venir des plantes ou des animaux de l’étranger pour trouver place dans votre bassin.

Aucune demande de permis de construire n’est à déposer auprès de votre mairie. Il peut cependant s’avérer judicieux de réaliser une déclaration de travaux, afin que vos voisins soient mis au courant de votre intention et des nuisances que vous vous apprêtez à effectuer.

Écosystème équilibré

Un bassin, c’est un espace où l’on ne dissocie pas l’animal, la micro-faune, les bactéries, du végétal. Aujourd’hui les jardiniers ont plus envie de nature ou de naturel dans leur jardin, même en ville. Beaucoup me disent : on veut des grenouilles ! et tombent sous le charme des innombrables variétés de nénuphars ! Ne vous inquiétez pas, dans votre bassin, arriveront naturellement certaines bactéries dont le boulot est de décomposer les éléments nutritifs assimilables par les plantes, qu’il soit au soleil ou à mi-ombre, sous les arbres.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui