L'Oise Agricole 17 avril 2015 à 08h00 | Par FDC 60

Chasse : de nouveaux objectifs dans l'Oise

Près de 400 chasseurs ont assisté le 11 avril à l’assemblée générale de la Fédération départementale des chasseurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Carte des prix des bracelets sangliers. Prix des autres bracelets : chevreuil 15 € ; cerf 270 € ; daguet 230 € ; biche 210 € ; jeune cerf biche 180 € ; biche (UG 6, 12, 13) 20 € ; cerf sika, daim ou mouflon 2 €.
Carte des prix des bracelets sangliers. Prix des autres bracelets : chevreuil 15 € ; cerf 270 € ; daguet 230 € ; biche 210 € ; jeune cerf biche 180 € ; biche (UG 6, 12, 13) 20 € ; cerf sika, daim ou mouflon 2 €. - © FDC 60

Cette assemblée générale s’est déroulée samedi dernier à Clermont en présence d’Emmanuel Berthier, préfet de l’Oise, et d’Édouard Courtial, député et président du Conseil départemental de l’Oise. Un temps fort pour cette fédération qui en profite pour faire un bilan de l’année cynégétique écoulée et de présenter les projets à venir pour les 18.000 chasseurs isariens.

Suite à un excédent du compte dégâts de gibier lié à une diminution importante du prix des denrées agricoles et, selon la Fédération des chasseurs, à une maîtrise des surfaces détruites, une baisse sur les prix de tous les bracelets grands gibiers a été adoptée (voir carte et tarifs ci-dessus).

Mais le président Guy Harlé d’Ophove demande aux chasseurs d’être «vigilants sur la maîtrise des populations», en particulier de sangliers. Il s’est par ailleurs de nouveau dit favorable à l’abrogation de l’interdiction de l’agrainage, en faisant voter en ce sens une motion lors de cette assemblée générale.

Cela va à l’encontre de la position de la FDSEA, mais son représentant à cette assemblée générale, Thierry Bourbier, rappelle que «les agriculteurs et les chasseurs sont deux acteurs majeurs de la ruralité et que la FDSEA ne souhaite pas rentrer en conflit avec la FDCO sur un problème d’agrainage de sangliers. D’autres dossiers nous attendent. Le monde agricole demande des actions efficaces avec comme résultat une baisse des dégâts de gibier et une atténuation des points noirs.»

Guy Harlé d’Ophove est revenu sur le saccage récent de la Maison de la chasse et de la nature et les différentes attaques proférées régulièrement contre la chasse. Il a par ailleurs fustigé l’adoption de la loi biodiversité qui comprend des amendements anti-chasse.

L’éducation à l’environnement en milieu scolaire est en pleine expansion. De nouveaux ateliers, prochainement attestés par l’Éducation nationale, sont en cours de préparation. L’appli’Faune sur tablette, projet innovant soutenu en parti par la Fondation Brie-Picardie Intiatives, met le cap sur les nouvelles technologies. Cette application permet de découvrir de manière interactive la biologie des espèces communes et locales de Picardie.

La fédération a lancé son propre bureau d’études nommé Bird (Biodiversité, investigation, recherche & développement) spécialisé dans la faune sauvage et ses habitats à l’échelle du département. Bird réalise des expertises écologiques (inventaires, suivis, études d’impact, mesures de gestion...) et assiste les collectivités locales à la mise en œuvre des politiques environnementales.

De plus, de nouveaux suivis vont voir le jour. Prochainement, un renard va être équipé d’une balise GPS afin de mieux comprendre ses mœurs, son comportement. D’autres vont se poursuivre tel que le suivi faisan, le suivi des oiseaux migrateurs.

Pour terminer, l’assemblée a voté l’ouverture générale au 20 septembre 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui