L'Oise Agricole 26 janvier 2018 à 13h00 | Par Dominique Lapeyre-Cavé

Carto, l’exposition qui révèle le territoire sur plans et avec art

Agriculteurs habitués à consulter les plans du cadastre, à délimiter vos îlots sur TéléPac et à gérer votre parcellaire grâce à des outils numériques, cette exposition vous passionnera.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Carte d’arpentage de la seigneurie d’Hénonville (1780). (© Dominique Lapeyre-Cavé) Le plus ancien document présenté est un relevé de 1515 sur la commune de Labosse. C’est un parchemin sur lequel les axes de circulation sont représentés et qui vise à régler un différend qui oppose l © Dominique Lapeyre-Cavé

Imaginée, pensée et scénographiée par l’équipe des Archives départementales de l’Oise à Beauvais, elle vous révèle, à travers 19 panneaux, de magnifiques plans d’intendance du XVIIIe siècle de quelques communes de l’Oise. Des plans entièrement faits manuellement, à partir de relevés et de mesures sur le terrain, et qui sont de véritables œuvres d’art tout en étant le descriptif fidèle du territoire. Qui plus est, ces documents remarquables sont rarement montrés au grand public.

Avant la Révolution française, le département de l’Oise n’existait pas. Il était alors partagé entre quatre généralités, unités administratives du royaume. Il s’agissait des généralités de Paris, Rouen, Amiens et Soissons.

Ces généralités étaient gérées par un intendant, l’équivalent du préfet aujourd’hui, qui rendait des comptes directement au roi mais avait des pouvoirs plus grands que l’actuel préfet : impôts, justice, économie... Il accordait également des privilèges.

Parmi ces intendants, un a marqué son temps, Louis-Bénigne Bertier de Sauvigny. En charge de la généralité de Paris, il a demandé une cartographie de son territoire à des fins fiscales ! Il a ainsi nommé des arpenteurs qui étaient alors des officiers publics et dont les procès verbaux d’arpentage avaient force de droit.

Ces procès verbaux étaient signés en présence des représentants des communes et officialisaient le périmètre des communes et les mesures de surfaces. Pour effectuer ces relevés, ils utilisaient des chaînes d’arpentage et un graphomètre, présentés dans l’exposition.

Les plans fournis recensaient les différentes natures de cultures grâce à des codes couleur : vert pour les bois, les prés, jaune pour les vignes, beige pour les terres labourables, rouge foncé pour le bâti... Un cartouche sur le côté du plan récapitulait les surfaces mesurées en ces différentes natures.

Une scénographie bien pensée

Depuis plusieurs années, après avoir travaillé avec des agences spécialisées, les Archives départementales imaginent et réalisent en interne les expositions proposées au public. Le choix du thème, des objets et documents qui seront présentés, la scénographie, les angles de présentation, la sécurité et la mise en valeur des objets exposés... tout est réalisé en interne avec une qualité de travail remarquable.

Carto, cartographier l’Oise a nécessité plus d’une année de travail. Le cheminement du visiteur lui montrera les premiers relevés réalisés, les outils utilisés, puis s’attachera aux terroirs et activités agricoles et économiques avec les plans de Bury, Fresnoy-en-Thelle, Le Coudray-Saint-Germer, Clairoix... Ceux qui connaissent ces territoires y retrouveront sans doute de nombreux points de repères : forêts, rivières, hameaux.

Ensuite, l’exposition donne à voir des plans détaillant les châteaux et les établissements religieux. Celui d’Hénonville est particulièrement impressionnant avec le détail sur les jardins à la française, les propriétés du château et un découpage des parcelles qui relève sans doute des prémices du cadastre. Sont également présentés Monchy-Humières, Lagny-le-Sec...

Des reproductions de cartes IGN des communes présentées permettent au visiteur de se repérer par rapport à la physionomie actuelle de la commune.

Des évolutions variables

Enfin, la dernière partie de l’exposition présente l’évolution de quelques communes de l’Oise. Certaines n’ont pas été modifiées tant les plans d’hier ressemblent à ceux d’aujourd’hui. C’est le cas typique de Gerberoy. D’autres, au contraire, sont presque méconnaissables tant la partie urbanisée a gagné. Nogent-sur-Oise s’est ainsi développée le long de la ligne de chemin de fer et le plan ancien se retrouve noyé dans la configuration actuelle.

Enfin, la dernière partie s’attache à montrer les évolutions de la Révolution et de l’empire napoléonien qui ont conduit au cadastre actuel, relevé des propriétés et de la nature des parcelles.

 

Conférences

Autour de l’exposition, des conférences sont organisées régulièrement à l’auditorium des Archives départementales. Entrée gratuite.

- Les enjeux politiques de la cartographie du territoire au XVIIIe siècle, par Mireille Touzery, professeure d’histoire moderne, directrice du département d’histoire de l’Université Paris Est-Créteil le mardi 6 février à 18 h 30.

- L’explicitation du rôle et des missions des géomètres-experts, les aspects techniques des plans, leur impact sur l’aménagement, la gestion et le développement du territoire en partenariat avec la Chambre des géomètres-experts de l’Oise le mardi 27 mars à 18 h 30.

- Cartographier aujourd’hui : les apports des nouvelles technologies par Bernard Bèzes, ancien directeur-adjoint à la direction de la communication de l’IGN, le mardi 26 juin à 18 h 30.

Informations pratiques

Exposition du 22 janvier au 31 août 2018, du lundi au vendredi de 9 h à 18 h. Entrée gratuite.

Archives départementales de l’Oise, 71 rue de Tilloy, 60000 Beauvais.

Parking gratuit.

Bus ligne 4, arrêt Tilloy ou Allende.

Site accessible aux personnes à mobilité réduite.

Renseignements : 03 44 10 42 00ou  archives@oise.fr

Les Archives départementales de l’Oise publient pour l’occasion un recueil des plus beaux plans d’intendance sous forme de coffret avec des reproductions de belle qualité dépliables (disponible à l’accueil des Archives départementales de l’Oise). Prix : 15 euros.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,