L'Oise Agricole 02 février 2017 à 08h00 | Par Bernard Leduc

Avenir Conseil Élevage: une grande disparité entre élevages laitiers

Jeudi 26 janvier avait lieu à Marseille-en-Beauvaisis l’assemblée annuelle de la section Oise de la coopérative régionale Avenir Conseil Élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Assemblée de section d’Avenir Conseil Élevage, le 26 janvier dans la salle des fêtes de Marseille-en-Beauvais. Au premier plan, Patrice Payen, membre du conseil d’administration. Un autre éleveur de l’Oise, Arnaud Basset, est également administrateur de cette coopérative régionale.
Assemblée de section d’Avenir Conseil Élevage, le 26 janvier dans la salle des fêtes de Marseille-en-Beauvais. Au premier plan, Patrice Payen, membre du conseil d’administration. Un autre éleveur de l’Oise, Arnaud Basset, est également administrateur de cette coopérative régionale. - © Bernard Leduc

Les activités de la coopérative ont été présentées par Aurélie Notteboom, ainsi que la large gamme de services auxquels peuvent souscrire les éleveurs de l’ex-Picardie et du département du Nord: des services à la carte, proposant en particulier pour les producteurs de lait un suivi qualité et productivité, conduite du troupeau, alimentation et fourrages, environnement et réglementation... avec 10 domaines d’interventions spécialisés et différents niveaux de conseils personnalisés.

Un service porte aussi sur l’amélioration technico-économique, avec possibilité de confrontation de résultats, dont l’intérêt est prouvé par le simple constat de l’écart de 1.000 € sur la marge brute lait/ha entre le groupe du 1/4 supérieur et du 1/4 inférieur. Les plus fortes variations portent sur l’alimentation qui représente 80 % des charges en production laitièr : dans de nombreux élevages, des marges de progrès existent.

Et une démarche d’amélioration continue est proposée depuis l’an dernier. Dans la cotisation, dont le montant est fonction des prestations demandées, l’abonnement à Synel Plus reste compris pour tous les adhérents.

Aurélie Notteboom rappelait aussi les actions dans le domaine de la formation et de la communication et les réunions techniques, dont dernièrement les Hivernales. Et des conseillers sont été amenés à suivre des audits, réalisés sur proposition du Conseil régional.

 

Une année très difficile

Patrick Arpin, président d’Avenir Conseil Élevage, rappelait une année 2016 très difficile, «l’année de toutes les catastrophes, entre un prix du lait descendu à des niveaux jamais atteints, un printemps beaucoup trop arrosé qui n’a pas permis de récolter une herbe de qualité, une moisson catastrophique et pour finir, une récolte de maïs bien en-dessous des rendements habituels».

«Vous avez souffert, l’organisme de conseils en élevage que nous sommes aussi» ajoutait Isabelle Holvoët, la directrice, en présentant les comptes de l’exercice qui se soldent à nouveau par un déficit, de 305.000 €. 90% des recettes proviennent des cotisations des éleveurs, celles-ci ont baissé sur le dernier exercice, pour la première fois depuis la constitution d’ACE, il y a 5 ans.

Chez ACE, on a constaté 50% d’arrêts en production laitière de plus que la moyenne sur les dernières années, et 20% d’éleveurs de plus en grandes difficultés financières, commentait Isabelle Holvoët.

La dégradation du résultat vient aussi de la baisse de 47 % des subventions et dotations. Mais la coopérative tient le cap en maîtrisant ses charges, dont les charges sociales (le nombre de salariés est de 192, soit 25 de moins depuis deux ans), sans réduire la qualité des services pour accompagner les éleveurs dans leur diversité.

Les actions d’animation collective sont maintenues et le conseil d’administration a pris la décision de geler les tarifs pour 2017.

L’assemblée générale plénière se déroulera le 14 février dans la Somme, à Ablaincourt-Pressoir.

Résultats technico-économiques en lait

Au cours de la campagne allant du 1er avril 2015 au 31 mars 2016, 378 adhérents d’ACE ont réalisé un suivi économique avec Avenir Conseil Élevage. Voici les résultats moyens obtenus :

Moyenne 2014/2015 Moyenne 2015/2016
Prix du lait
362 € 319 €
Lait par vache 
8.175 l 8.369 l
Prix moyen des vaches de réforme 
765 € 759 €
Coût de concentré/1.000 litres 
73 € 68 €
Coût alimentaire par vache/1.000 l 1
04 € 100 €
Coût alimentaire génisse/1.000 l
28 € 26 €
Frais élevage atelier lait/1.000 litres 
44 € 42 €
Marge brute lait par 1.000 litres 
220 € 188 €
Chargement corrigé /ha en EV 
2,08 1,99
Marge brute lait par hectare 
2.502 € 2.067 €
A la tribune, Isabelle Holvoët, directrice d’Avenir Conseil Élevage, Isabelle Marlot, vice-présidente, et Patrick Arpin, président.
A la tribune, Isabelle Holvoët, directrice d’Avenir Conseil Élevage, Isabelle Marlot, vice-présidente, et Patrick Arpin, président. - © Bernard Leduc

ACE en chiffres

2.346 éleveurs adhérents, dont 2.227 en production laitière pour 154.025 vaches, soit une moyenne de 69 vaches présentes/élevage. 30% des élevages ont plus de 80 vaches.

Ils représentent 67% des élevages laitiers sur le secteur ACE (les 3 départements picards et le Nord).

La vache moyenne d’ACE a produit au cours de la dernière campagne (1er avril 2015 au 31 mars 2016) 8.624 kg de lait, à 38,9 de matières grasses, 31,7 de taux protéique. IVV = 421 jours

20.278 pesées ont été réalisées (1/04/15 au 31/03/16)

1,28 million d’échantillons ont été prélevés pour analyses dans 3 laboratoires (dont le Labilait pour le secteur Ouest-Oise).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui